Hallencourt : l'homme accusé du meurtre de son ex-petite amie retrouvé pendu dans sa cellule

Le corps de l'homme accusé d'avoir tué son ex-petite amie de plusieurs coups de couteau en juillet dernier a été retrouvé pendu dans sa cellule de la maison d'arrêt de Beauvais, mardi 8 septembre.
 

Plus de 200 personnes étaient présentes à Vignacourt pour rendre hommage à la victime le 5 août dernier.
Plus de 200 personnes étaient présentes à Vignacourt pour rendre hommage à la victime le 5 août dernier. © Gaëlle Fauquembergue/ France TV
L'accusé s'était présenté aux alentours de 8h30 mercredi 29 juillet à la gendarmerie d’Hallencourt, une commune de l’ouest de la Somme située non loin d’Abbeville. Il avait annoncé dans un premier temps qu’une femme décédée, se trouvait sur la banquette arrière d’un véhicule garé à proximité de la gendarmerie, avant d'avouer qu'il s'agissait de son ex-petite amie.
 
Lors de sa garde vue fin juillet, cet ancien gendarme avait "reconnu avoir porté des coups" à sa compagne mais nié "toute intention de tuer", avait rapporté le parquet d'Amiens. Il avait été mis en examen et écroué. Le parquet de Beauvais a ouvert une enquête pour déterminer les causes du décès de l'accusé.
 

56e féminicide de l'année ?

 
La jeune femme aurait succombé après avoir reçu plusieurs coups portés avec un objet contendant. Il s'agissait alors potentiellement du 56e féminicide recensé depuis le début de l'année par l'association Nous toutes. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers