Lutte contre les rodéos urbains : la police saisit 4 scooters à Amiens, plusieurs opérations menées en Picardie

Publié le
Écrit par Mary Sohier .

La police nationale augmente ses contrôles dans le cadre de la lutte contre les rodéos urbains. Une saisie de quatre scooters a eu lieu à Amiens, quartier Étouvie, dans la Somme mercredi 10 août. Une opération qui est amenée à se renouveler. Explications.

La lutte contre les rodéos urbains s'intensifie. À Amiens, les policiers municipaux ont mené une action mercredi 10 août pour saisir les deux-roues utilisés par les jeunes chauffards dans le quartier d'Étouvie. "Nous sommes intervenus vers 9 heures du matin dans les parties communes des immeubles, les caves et les parkings souterrains. Les jeunes planquent les scooters dans la soirée. Quand on vient le matin, on a forcément plus de chance de les trouver", nous détaille une source policière. Cette opération est le fruit d'une coopération avec les bailleurs.

Quatre scooters non plaqués ont été confisqués par les forces de l'ordre. "Les véhicules ont vraisemblablement servi dans le cadre de rodéos urbains. Les jeunes se passent les engins entre eux, ça tourne en soirée et le week-end." Si les propriétaires ne se présentent pas rapidement à la fourrière, les véhicules seront détruits.

Une interpellation a également eu lieu ces jours-ci. Une enquête est en cours. Comme un peu partout en France, les procédures et les contrôles pour lutter contre les rodéos urbains se multiplient. Depuis le début de l'année, dans la Somme, 157 opérations ont été menées. Elles ont conduit à 42 contraventions et à 12 saisies de véhicules.

"Tous les ans, à Amiens, on a des rodéos avec les beaux jours. [...] En ce moment, on fait des opérations un peu plus répétées, environ deux à trois fois par semaine. Là, c’est une priorité, une commande nationale", nous indique un policier.

10 000 opérations prévues en France

Gérald Darmanin a annoncé, lundi 8 août, une "intensification des contrôles" dans toute la France contre les personnes effectuant des rodéos urbains. Le ministre de l'Intérieur a dénoncé des "actes souvent criminels qui viennent tuer, qui viennent blesser très gravement des femmes, des enfants." Une fillette de 10 ans et un garçon de 11 ans ont été grièvement blessés par un motocross vendredi 5 août à Pontoise dans le Val-d'Oise alors qu'ils jouaient sur l'esplanade de leur quartier. En juillet 2021, une jeune femme de 20 ans a été tuée après avoir été percutée par une moto qui participait à un rodéo sauvage à Glisy près d'Amiens. "Je souhaite qu'il y ait 10 000 opérations de contrôle [...] sur tout le territoire national", a notamment déclaré le ministre.

Plusieurs opérations dans l'Aisne et dans l'Oise

À Soissons, une opération de contrôle a eu lieu le 9 août. "Une motocyclette a été saisie", indique la préfecture.

Même politique dans l'Oise. La préfecture, qui n'a pour le moment pas communiqué de chiffres, augmente elle aussi ses interventions. Sur les réseaux sociaux, elle rappelle les peines encourues.

Depuis le 3 août 2018, la pratique du rodéo urbain est passée d'une simple infraction au code de la route à un délit passible d'un an de prison et de 15 000 euros d'amende.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité