Madeleine Malonga, la judokate picarde qui vise l’or

Madeleine Malonga a remporté le titre de championne d'Europe en 2018. / © E. Montcho
Madeleine Malonga a remporté le titre de championne d'Europe en 2018. / © E. Montcho

Le 24 juin 2019, Madeleine Malonga, judokate originaire de Chambly, disputera les Jeux Européens à Minsk en Biélorussie. Championne d’Europe en titre, la jeune femme fait partie des favoris de sa catégorie.
 

Par D.Dubourg et MCP

"Partir à l’entraînement c’est plus fort que moi, même si des fois je n’en peux plus et que j’aimerais partir en vacances". Madeleine Malonga a le judo dans la peau.

A 25 ans, la jeune femme originaire de Chambly, dans l’Oise, se prépare à disputer les Jeux Européens à Minsk en Biélorussie. Comme vous pouvez le voir dans le reportage ci-dessous, nous l'avons rencontrée pendant un entraînement à l'INSEP à Paris. 
 
Madeleine Malonga, la judokate picarde qui vise l’or
Un reportage de Delphine Dubourg, Emilie Montcho et Nicolas Duchet. Avec Madeleine Malonga, championne d'Europe de judo -78 kg.

Mais la récompense qu’elle vise est encore plus ambitieuse : le titre olympique.  "J’ai sacrifié ma vie pour ça, je suis partie de chez moi quand j’avais 14 ans et depuis je m’entraîne tous les jours, glisse Madeleine Malonga. Au lycée les filles de ma classe sortaient boire un verre et moi j’allais à l’entraînement".

Celle que l’on surnomme Mado commence à forcer le respect dans la catégorie des moins de 78 kilos. Championne d’Europe en 2018 face à l’autre française Audrey Tcheuméo, elle a aussi remporté le grand slam de Paris en février dernier.
 

Mais tous ces titres ont un prix : celui de l’éloignement. La judokate n’était qu’une adolescente lorsqu’elle a quitté Chambly pour rejoindre le pôle espoir d’Amiens. "Ce n’est pas facile de se dire qu’à 14 ans, on va partir à l’internat et qu’on va faire du sport tous les jours. Ça a été dur de quitter mon petit cercle familial, mais au final je me suis adaptée et j’ai beaucoup grandi".

A côté des tatamis, Madeleine Malonga se forme pour devenir infirmière. Elle pense déjà à l’avenir, mais ce sont surtout ses prochaines compétitions qui lui occupent l’esprit.

Après les Jeux Européens, elle s’attaquera aux championnats du monde. Peut-être l’occasion d’obtenir de nouvelles récompenses avant de remporter le titre qui, elle l’espère, couronnera sa carrière : l’or olympique.
 

Sur le même sujet

Dimanche en politique - 30 ans après l'affaire du voile à Creil, reste-t-il des traces ?

Les + Lus