Premier titre national de l'Amiens SC : les jeunes U17 remporte de championnat de France et entrent dans l'histoire du club

Ce samedi 15 juin, les jeunes de l’Amiens SC (U17) ont écrit l’histoire du club picard. En effet, en battant le LOSC, lors de la finale du championnat de France, à Brive-la-Gaillarde, ils ont obtenu le premier titre national du club, toute catégorie d’âges confondus. Un trophée glané au bout de l’insoutenable séance de tirs au but.

Cette fois, ils l’ont fait. Défait par l’Olympique de Marseille (4-4, 4 tab 1), en 2023, l’Amiens SC n’a pas cédé lors de la terrible épreuve de tirs au but. Lors de la finale du championnat National U17, à Brive-la-Gaillarde, les Amiénois sont parvenus à décrocher le titre, à l’issue du même exercice, contre les Lillois (2-2, 5 tab 3).

Pour y arriver, cette année, ils ont bénéficié d’un atout de taille : leur gardien, Aydin Atigan. Ce dernier a réalisé un arrêt décisif lors de cette séance de tirs au but. Il disait d’ailleurs, deux jours avant la rencontre, "très bien appréhender" ces derniers. "C’est un de mes exercices favoris dans ce sport. J’adore." L’entraîneur, Grégory Auger, était aussi confiant sur leur capacité à préparer l’événement. Le mot d’ordre était : "profiter pleinement du moment pour n’avoir aucun regret à la fin du match."

Un collectif soudé pour affronter tous les scénarios

Avant ces face-à-face, entre tireurs et gardiens, la fin de match a été irrespirable pour les deux équipes. À 1-1, Amiens a pris l’avantage sur penalty (90e), avant de voir le LOSC revenir tout de suite au score, sur un nouveau coup de pied arrêté (94e).

Ne pas se désunir, c’est la force des U17 révélait Nathan Talbot, latéral droit. "Notre grosse force, c’est le collectif. Certes, il y a des équipes qui ont des individualités plus fortes que nous. Mais collectivement, je pense qu’on est l’une des meilleures équipes de France." Au bout de cette aventure de groupe, Tchonko Towo, qui a déjà porté le maillot de l'équipe de France U16, l'an passé, a marqué le but victorieux.

Au micro de la FFF, Grégory Auger, exprimait sa fierté de voir conclure tout le travail entrepris. "Depuis le début de l’année, on s’était préparé mentalement, on a mis des choses en place sur les aspects tactiques, techniques et physiques. On était déterminés à affronter tous les scénarios alors, respect à eux parce qu’aujourd’hui, ils ont été grands."

Les jeunes plus grands que les professionnels

Plus qu’un titre, c’est une page de l’histoire du club picard qu’ils ont écrit. Ils ont soulevé le premier trophée national du club, toute catégorie d’âges confondus. Ce qui peut paraître étonnant pour la structure créée en 1901.

Même l’équipe professionnelle n’a jamais réussi à glaner un titre sur l’échelle national. Elle compte à son actif une seule finale perdue en Coupe de France, en 2001, contre le RC Strasbourg. Également après une cruelle séance de tirs au but. Dans les champions, l’équipe première a enchaîné les places de dauphins. Récemment, vice-champion de France de ligue en 2017 et trois fois vice-champion du troisième échelon national.

Ils sont allés chercher le titre dans le même temps qu'une autre préparation plus scolaire, avec l'objectif d'obtenir le bac français.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité