Rentrée 2020 en Picardie : la baisse des effectifs se confirme en Picardie

Si la carte scolaire ne sera connue qu'à partir du mois d'avril, l'académie d'Amiens a communiqué les chiffres de la rentrée 2020. Au menu la suppression de postes aussi bien au premier degré comme au second, néanmoins l'académie annonce que les moyens sont en hausses. 
© F3 Picardie
Selon les chiffres, communiqués par le Rectorat d'Amiens, le nombre d'élèves est en baisse, moins de 2 900 élèves pour le premier degré. Pour les collèges et lycées, la baisse prévue est de moins 710 élèves pour la rentrée de septembre. Cette diminution, attendue par l'Académie d'Amiens, va entraîner 127 suppressions de postes pour les trois départements, tout degré confondu.  

Moins d'élèves dans l'académie d'Amiens

Depuis 5 ans, le nombre d'élèves est en chute dans l'académie d'Amiens (11 205 élèves en moins pour le premier degré, 1745 pour les collèges et lycées). 

Dans le premier degré  composé des écoles maternelles et primaires, sur les 179 386 élèves attendus pour la rentrée 2019, seuls 178 656 élèves ont été accueillis (-730 élèves). 
 
Evolution des effectifs du primaire dans l'académie d'Amiens
Infogram


Des baisses d'effectifs qui s'accompagnent pour la rentrée de 2020, de supressions de postes dans l'académie, annonce le rectorat. 40 dans le premier degré et 87 pour les collèges et lycées. 
 
Dans l'académie d'Amiens, 40 postes seront supprimés à la rentrée 2020 dans le premier degré.
Dans l'académie d'Amiens, 40 postes seront supprimés à la rentrée 2020 dans le premier degré.


Mais la rectrice Stéphanie Daremon se veut rassurante dans une interview accordée ce mardi 28 janvier à France Bleu Picardie, en commentant les chiffres de la rentrée 2020, elle a déclaré au micro de nos confrères qu'au vue de la baisse d'élèves "les moyens sont relativement en hausse, le rapport professeurs élèves continue d'augmenter dans l'académie d'Amiens". 

Pour Florine Personne de la Sgen-CFDT Picardie en charge des dossiers pour le 1er degré dans la Somme, avec ces chiffres annoncés par le rectorat d'Amiens, c'est une nouvelle dégradation des conditions de travail pour les enseignants qui s'annonce. "La démographie en Picardie ne nous est pas favorable. L'allégement des classes de grande section CP et CEI dans les zones prioritaires risque d'entraîner une absorption des moyens pour les établissements qui sont en dehors de ces zones". Une crainte partagée par Maxime Parush le secrataire du syndicat enseignant SE-UNSA de la Somme. "Dans cette présentation des chiffres de 2020, on s'aperçoit que les moyens ne sont pas là, d'un point de vue statistique, c'est vrai la situation s'améliore à la marge, mais on constate que déshabiller Paul pour habiller Pierre ne va pas améliorer la situation", déplore le syndicaliste. "Dans le département de la Somme on perd 13 postes".
 

Pas plus de 24 élèves par classe de grande section maternelle

La mesure est louable pour les syndicats, mais elle doit s'accompagner de moyens selon eux. "Sous couvert d’une communication ciblée (dédoublements en éducation prioritaire, limitation des effectifs à 24 sur certains niveaux,...), on s’aperçoit bien que cette politique n’a absolument pas les moyens de ses ambitions !" souligne l'UNSA. Le syndicat rappelle que 80 postes ont été supprimés en 2019 dans l'Académie d'Amiens.  

Une carte scolaire après les élections municipales

Les fermetures ou ouvertures de classes ne seront connues qu'après les élections municipales de mars 2020. Avec les chiffres de la rentrée 2020 communiqués par l'académie, le syndicat UNSA craint qu'il n'y ait plus de fermetures que d'ouvertures de classes notamment dans les territoires ruraux. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société