Sortie de crise à l'hôpital Pinel, la grève est finie

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Plus de banderoles, après 7 mois de grève, le protocole de sortie de crise proposé par la direction de l'hôpital Philipe Pinel a été signé par les syndicats.

Par Camille Di Crescenzo

La grève à l'hôpital Philippe Pinel s'arrête avec la signature d'un protocole de sortie de crise proposé par la direction. Les grévistes ont voté ce mercredi en assemblée générale. Les syndicats ont signé. C'est fini. Les affiches vont être enlevées et les banderoles retirées.

Pour Chrystèle Leclercq, déléguée syndicale CGT de l'hôpital Philippe Pinel, après 7 mois de grève, c'est une grande victoire. "On a quand même obtenu les 30 postes soignants, a-t-elle déclaré au micro de France Bleu Picardie ce jeudi matin, la titularisation de 25 contractuelles, les passages de CDD en CDI en attendant les titularisations, l’assurance qu’il n’y aura pas de suppressions de postes dans les autres catégories socioprofessionnelles, c’est une grande avancée".
 

On savait que ça allait être long mais pas à ce point-là.

 Depuis le mois de juin, un bras de fer a été engagé. les grévistes ont multiplié les actions. Campement devant l'entrée de l'hôpital, opérations bouteilles à la mer, manifestations ...
"C'était dur et long, poursuit Chrystèle Leclercq, Après, tout n'est pas réglé mais c’était important quand même de signer ce protocole, de sortir de la grève là maintenant, d’apaiser le climat social. On continuera, nous, à œuvrer pour obtenir les postes qui manquent et pour régler la suroccupation dans l’hôpital.".
 

Si le personnel se réjouit de toutes ces avancées, il reste vigilant. La création des 30 postes est étalée dans le temps. 10 personnes ont été embauchées cet été, 10 le seront en 2019, les 10 autres sont prévues en 2020.

"Ces avancées vont nous permettre de souffler un peu explique Matthieu Declercq qui travaille depuis quinze ans dans l'établissement, nous avons obtenu un effectif plus important pour pouvoir fonctionner avec 4 soignants le matin, 4 l'après-midi et 2 la nuit mais ces avancées ne règlent pas tous les problèmes. Reste la question notamment des ASH (agent de service hospitalier) ou encore celle de la suroccupation des services". 
 
Quant à la problématique du manque de médecins, Chrystèle Leclercq compte sur la nomination de la nouvelle directrice adjointe sur l'hôpital " Elle est chargée des affaires médicales et va oeuvrer à ce problème-là. On espère que tout ça va s'améliorer dans le temps"
.

La grève est finie mais la lutte continue


La grève s'arrêtant, PINEL en lutte, nom donné au départ au mouvement de grève, devient un collectif de soignants et de citoyens sans étiquette syndicale. Sur sa page facebook, il lance une pétition d'appel à la mobilisation pour participer à la journée nationale de la psychiatrie. Elle se déroulera le mardi 22 janvier à Paris, débutant par un pique-nique solidaire à partir de 11h sur la place de la République. Une marche citoyenne se poursuivra l'après-midi jusqu'à l'Assemblée nationale.
 

Sur le même sujet

Brexit : quelles conséquences dans les Hauts-de-France ?

Les + Lus