Le tribunal d'Amiens prononce un non-lieu pour les parents d'Adryanno, accusés d'avoir mortellement secoué leur bébé

Le tribunal d'Amiens a prononcé un non-lieu à l'encontre des parents du petit Adryanno, décédé à l'âge de 6 semaines après avoir été secoué. Selon l'avocat du père de l'enfant, le juge a estimé que l'enquête n'a pas permis d'établir qui était l'auteur des faits.
Palais de justice d'Amiens
Palais de justice d'Amiens © France 3 Picardie

Les parents de l'enfant avaient été mis en accusation pour "violences ayant entraîné la mort sans l'intention de la donner". Le 25 juillet 2014, Adryanno, un bébé de 6 semaines, mourrait à l'hôpital d'Amiens des suites d'un hématome sous-dural. L'enquête avait révélé que le bébé avait été secoué. 

Après un signalement de l'hôpital auprès des autorités, le père, alors âgé de 22 ans, avait été placé en détention provisoire. Il était sorti de prison après de 3 mois derrière les barreaux.

Face à la gravité des faits, le Parquet d'Amiens avait alors demandé le renvoi de l'affaire devant les assises.
 
Une demande de renvoi qui est dès lors annulée par le non-lieu prononcé vendredi dernier par le juge. L'enquête n'aurait pas permis de déterminer précisément qui est l'auteur des coups ayant entraîné la mort de l'enfant.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société