Triple homicide à Amiens : près de 300 personnes réunies pour une marche blanche en mémoire des victimes

Une semaine après la découverte des corps sans vie des trois victimes de la rue Maberly, une marche blanche s'est tenue, samedi 23 avril, à Amiens. Près de 300 personnes ont participé à cet hommage alors que l'enquête criminelle se poursuit.

"Jennifer, Amélia, Eliam" : ce sont les noms des victimes du triple homicide d’Amiens, scandés juste avant le départ du cortège, samedi 23 avril, à 14h.

Une marche blanche en hommage aux deux sœurs, respectivement âgées de 25 et 26 ans, et au fils de la plus âgée, un enfant de trois ans, retrouvés morts dans leur appartement, rue Maberly à l'ouest d'Amiens, vendredi 15 avril 2022.

Près de 300 personnes, vêtues de blanc, se sont réunies pour soutenir la famille des disparus. "Aujourd’hui, je dis à toutes les mamans du monde entier de protéger leurs enfants, de protéger leurs petits-fils. Il faut une sécurité maximum. Ça suffit de s’en prendre volontairement à des personnes innocentes", s’exclame Christiane Robine, la mère et la grand-mère des victimes.

"On m’a enlevé mon neveux"

Des pancartes et des photos sont brandies tout au long de la marche blanche dans le centre-ville d’Amiens. Kévin Dufaux, le frère et l’oncle des victimes, tient dans ses mains un album de ses sœurs décédées : "C’était des sourires, de l’amour, de la joie de vivre. Tout ça, s’est arraché, ça n’existe plus".

"On m’a enlevé mon neveux, j’étais tellement heureuse d’être tata", ajoute Elodie Dufaux, la tante du petit garçon, en larmes.

"Nous voulons des réponses"

Plus d’une semaine après le drame, l’enquête se poursuit. D’après le procureur de la République, le principal suspect du triple homicide reste le père de l’enfant, concubin de la sœur aînée, qui a tenté de se suicider la semaine dernière.

Dans le cortège, la famille et les proches des victimes font part de leur incompréhension face à ce drame toujours inexpliqué mais aussi de leur colère. "C’est un assassin, maintenant il faut qu’il paie pour ce qu’il a fait. Tuer trois personnes et se foutre en l’air après, c’est facile", soutient Kévin Dufaux, le frère et l’oncle des victimes. "Nous voulons des réponses, nous voulons savoir pourquoi il a fait ça."

Les obsèques des victimes se tiendront lundi 25 avril à 10h, à la cathédrale d’Amiens.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité