Comprendre la carence en fer ou l'anémie martiale : le métabolisme en cause pour une femme sur 4

La carence en fer est aussi appelée "anémie martiale" ou "ferriprive". Elle est principalement due soit à des pertes de sang, soit à un manque de fer dans l’alimentation quotidienne. 25% des femmes ont des carences en fer en raison de leur métabolisme.

Le manque de fer est la première cause d’anémie dans le monde. Souvent asymptomatique au premier abord, la carence en fer peut devenir problématique à long terme. Mieux vaut en connaître les symptômes et les mesures de prévention. Le fer est reconnu comme un allié indispensable à l'organisme. Il s’agit d’un minéral qui transporte l'oxygène au travers de l’hémoglobine. Il joue également un rôle essentiel en participant à la production de globules rouges dans le corps. Le risque de carence en fer est plus élevé chez certaines personnes, particulièrement chez les femmes en âge de procréer (avec des règles abondantes), les femmes enceintes, les adolescentes. 

Quels sont les symptômes du manque de fer ? 

Le manque de fer est découvert sur les résultats d’un bilan sanguin. Le médecin recherche la cause de cette anémie par carence en fer : saignement visible ou invisible, régime alimentaire inadapté.

Parmi les symptômes d'un manque de fer on trouve :

  • Une fatigue intense
  • Ongles cassants
  • De l'irritabilité
  • Des palpitations
  • Des maux de têtes
  • Une chute de cheveux

Quelles sont les causes ?

Les causes d’une carence en fer sont multiples. C'est un phénomène qui touche particulièrement les femmes pendant la grossesse ou le post-partum et comme le dit Mathilde Pidoux diététicienne, il faut être vigilant avec les adolescentes qui ont des cycles irréguliers ou abondants mais qui n'osent pas en parler. Par ailleurs elles adoptent parfois un régime alimentaire particulier végétarien ou vegan et qui en raison de leur rythme de vie manquent de sommeil.  

>>> Écouter le podcast Comment lutter contre les carences en fer, avec Mathilde Pidoux la diététicienne, ci-dessous.

Augmenter sa réserve en fer par l'alimentation.

L'alimentation est évidemment la principale source de fer pour l'organisme, il faut donc essayer d'augmenter l'apport d'aliments riches en fer dans ses menus. Il est trouvé sous 2 formes : 

  • Le fer non héminique : assez mal absorbé qui se trouvent dans les végétaux (légumineuses, légumes verts, algues…), les oeufs et les produits laitiers
  • Le fer héminique : fer le mieux assimilé provenant des sources animales (viandes, abats, volailles, fruit de mer...)

Mathilde Pidoux, diététicienne nous donne quelques conseils pour bien absorber le fer. Il est important d'éviter les aliments qui limitent l'absorption du fer comme éviter de consommer du thé ou du café aux alentours de 2 heures après la consommation d'une bonne source de fer.

Et puis il faut faire attention a l'association viande rouge et légumes verts, préférer viande rouge et 1 pomme de terre vapeur pour optimiser l'absorption du fer et terminer le repas avec un fruit riche en vitamines C. En même temps il est important de s'assurer des apports suffisants en deux nutriments qui favorisent l'absorption du fer comme la vitamine B12 et la vitamine B9. 

Il est toutefois possible de compléter son alimentation avec de la spiruline, algue connue pour être naturellement riche en fer végétal et pour ses nombreuses propriétés nutritionnelles et très bien absorbé dans l’organisme.

Cette algue peut se consommer de plusieurs façons pour tous les goûts:

  • Fraîche, que vous pouvez incorporer à des salades
  • En poudre, qui peut être mélangée dans une compote, des smoothies, des jus de fruit...
  • Ou en comprimés.

Normalement, tous les besoins en fer peuvent être apportés grâce à une bonne alimentation. Mais dans certains cas, cela n'est pas suffisant votre médecin traitant pourra alors vous prescrire des compléments alimentaires appropriés à vos besoins. Une vérification de son taux de fer dans le sang sera à effectuer après 2 ou 3 mois de modifications alimentaires ou de compléments pour voir ce qu'il en est et s’il faut poursuivre ou pas la supplémentation. 

durée de la vidéo : 00h13mn00s
Hauts féminin avec Mathilde Pidoux diététicienne sur les carences en fer ©France Télévisions

Retrouvez l'intégralité de l'émission Hauts féminin sur les carences en fer des femmes avec Mathilde Pidoux et les autres épisodes de l'émission sur france.tv et en podcast.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité