Coronavirus : après Le Crotoy et Fort-Mahon, le port du masque est obligatoire à Quend-Plage

Face à l'afflux de touristes sur les plages de la baie de Somme, les stations balnéaires comme Fort-Mahon, Le Crotoy et désormais Quend-Plage ont imposé le port du masque dans les zones à forte affluence.

Depuis le samedi 1er août, le port du masque est obligatoire dans plusieurs zones de Quend-Plage.
Depuis le samedi 1er août, le port du masque est obligatoire dans plusieurs zones de Quend-Plage. © Florie Castaingts / FTV
A partir de ce samedi 1er août, la mairie de Quend-Plage a décidé d'imposer le port du masque sur le front de mer et lors du marché. Plus précisemment, le non port du masque sera passible de sanction pour toutes personnes âgées d'au moins dix ans se baladant terrasse Marcel-Vasseur, boulevard Maritime-Nord, sur le front de mer, ainsi que sur l'avenue Adéodat-Vasseur à partir de l'office du tourisme.

La mairie de Quend-Plage a emboité le pas de celle de Fort-Mahon où l'absence de masque est répréhensible sur une partie de l'avenue de la plage. Il est obligatoire de porter un masque sur "la partie basse de l'avenue, de la place de Paris à la plage", explique la mairie. L'arrêté municipal a été signé ce jeudi 30 juillet après-midi, confirme-t-elle.  
 
La station balnéaire de la Somme, a elle même suivi l'exemple de la commune voisine du Crotoy, qui depuis mardi 28 juillet, impose le port du masque dans toute sa zone piétonne.

Forte affluence de touristes

En cette période particulière cet été, beaucoup de vacanciers se tournent vers les plages de la baie de Somme. Face à l'afflux de touristes dans la commune, le mairie du Crotoy considère "qu'il est impossible de respecter les mesures de distanciation préconisées dans la lutte contre le COVID-19", peut-on lire dans l'arrêté municipal publié mardi.
 
Selon la mairie, c'est au niveau de la rue de la Porte du pont, que les mesures de distanciation seraient les plus difficiles à faire respecter. Comme dans de nombreuses communes, le port obligatoire du masque est donc instauré pour éviter une éventuelle accélération de la propagation du virus. 
 

Amende de 38 euros

A Fort-Mahon comme au Crotoy, tout contrevenant s'expose à une contravention de 38 euros. La police municipale et la gendarmerie sont chargées de faire respecter cet arrêté. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
le crotoy nature baie de somme parcs et régions naturelles coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter