Déconfinement : à Abbeville, l'Aqu'ABB première piscine à rouvrir ses portes au public en Picardie

Malgré l’autorisation du gouvernement d’ouvrir les piscines dès le 2 juin, la majorité d’entre elles sont encore frileuses. En Picardie, seule la piscine communautaire d'Abbeville a rouvert ses portes au public, le 9 juin. Compiègne suivra le 13 juin.

La piscine d'Abbeville est la première à rouvrir ses portes au public après presque 4 mois de fermeture.
La piscine d'Abbeville est la première à rouvrir ses portes au public après presque 4 mois de fermeture. © FTV

À l'Aqu'AAB d'Abbeville, le téléphone n'arrête pas de sonner. Les citoyens veulent savoir s'il faut réserver et connaître les conditions pour pouvoir se baigner. Et pour cause : elle est l'une des premières en France à rouvrir ses portes. 

Le communauté d'agglomération a été très claire avec le directeur de la piscine, Christophe Hustache : "Ouvrez dès que le gouvernement donne le feu vert. Les citoyens ont très peu de loisirs depuis trois mois, c’est notre mission de service public de leur proposer cette activité dès que possible."

La direction suit les recommandations du ministère tout en adaptant les règles à la taille de sa piscine. Les commandes de plexiglas, de masques et de visières, ainsi que le nettoyage des bassins ont été effectués pendant le confinement.  

Mesures sanitaires renforcées et distanciation sociale à la piscine d'Abbeville.
Mesures sanitaires renforcées et distanciation sociale à la piscine d'Abbeville. © Aqu'ABB

1 baigneur pour 10 m2

Les couloirs d’eau ont été élargis dans le bassin de 1000 m2. 8 à 10 personnes peuvent nager en simultané. Sur une journée, la capacité d’accueil a été divisée par quatre.  Lors des pics de fréquentation, elle pouvait accueillir 640 personnes, aujourd’hui seulement 160. 

Pas de réservation à faire, mais pour compenser, la direction ferme la piscine toutes les deux heures pour désinfecter les poignées, les clés, les casiers, les vestiaires, les douches, etc. 

La direction a décidé de laisser les casiers accessibles car il ne serait pas prudent que les nageurs laissent leurs sacs dans les gradins. "Nous ne voulons pas être responsables d’éventuels vols. Cette règle pourrait être mise en place si nous n’acceptions qu’une trentaine de nageurs en même temps."

Avec ce règlement, la direction est confiante. "Avec nos aménagements, on compte un baigneur pour 10 mètres carrés. On est au-dessus de la préconisation du ministère des Sports de 4 mètres carrés par baigneur. Le risque zéro n’existe pas mais dans la mesure où on a optimisé les mesures barrières, on se sent à l’abri d'un éventuel foyer de covid-19."

Piscine-pilote à Compiègne

Du côté de la piscine de Mercières à Compiègne, on est sur le point de sauter dans le grand bain. Le 13 juin précisément. Un peu plus tard qu’annoncé, pour cause de nettoyage des bassins. Le protocole sanitaire y est tout aussi strict qu’à Abbeville. Par exemple, le port du masque est obligatoire jusqu’au dépôt des affaires personnelles dans le casier, 7 personnes maximum sont tolérées en même temps dans le hall de déchaussage, les personnes doivent se doucher avec du savon et ne peuvent pas emprunter de matériels. Contrairement à la piscine d'Abbeville,  les nageurs pourront laisser leurs serviettes ou sacs sur les gradins en respectant les marquages de distanciation sociale. 

Contrairement à celle d'Abbeville, la piscine compiégnoise fait partie des 25 établissements pilotes sélectionnés par le ministère des Sports pour étude de leur protocole sanitaire. Leur expérience permettra "d'établir un référentiel des bonnes pratiques" pour accompagner les autres établissements de France dans leur réouverture progressive.  

Quant aux autres piscines picardes, comme celles d'Amiens et de Beauvais, elles comptent prendre le temps pour rouvrir et observer comment cela se passe chez leurs voisines. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société sorties et loisirs loisirs abbeville baie de somme
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter