Une jeune femme de 19 ans sauve une vache de l'abattoir dans la Somme

Laurie Martel est désormais propriétaire de sa vache Olympia. / © Nicolas Corselle / FTV
Laurie Martel est désormais propriétaire de sa vache Olympia. / © Nicolas Corselle / FTV

Laurie Martel, 19 ans, s'est prise d'affection pour Olympia, une vache issue d'une exploitation de Mesnil-Martinsar dans la Somme. Lorsque qu'elle apprend que l'animal est destiné à l'abattoir, elle décide de le racheter et de devenir exploitante.

Par E.E avec Cécile Sauzay

Elles sont inséparables depuis toujours ! Laurie et Olympia se sont connues dans une ferme laitière de Mesnil-Martinsar dans la Somme il y a trois ans et demi. Laurie travaille alors comme apprentie.

"Je l'ai vue naître, je me suis occupée de la buvée des veaux dont elle faisait partie, c'est là que le lien s'est créé avec Olympia, quand j'ai commencé à lui donner le biberon."
 
Un lien particulier que la jeune femme entretient avec la vache, mais aussi affectueuse soit elle, Olympia n'est pas aussi productive que ses voisines d'étable. Elle a des corps jaunes sur les trompes et n'a produit qu'un seul veau en trois ans. Son propriétaire ne peut plus la garder.

"On pensait qu'elle aurait pu continuer plusieurs lactations mais suite à ses problèmes de santé on a dû écourter et l'engraisser pour la mettre à la boucherie", explique son ancien propriétaire Michel Binet.
 

Elle la rachète pour 700 euros

Laurie s'oppose immédiatement et lui demande du temps pour trouver une solution moins radicale. "C'était de la culpabilité, ce sentiment-là de me dire, je la laisse partir et toute ma vie j'aurai ça sur ma conscience."

La jeune femme, aujourd'hui employée sur une autre exploitation, gagne à peine 500 euros par mois mais décide de racheter la bête pour 700 euros. La loi interdit d'avoir une vache domestique chez soi. Laurie est donc devenue exploitante du jour au lendemain. 

"Ajourd'hui, je prends une vache, elle me coûte mais ne me rapporte pas. Néanmoins, je suis fière de ce que j'ai fait pour qu'elle reste à mes côtés", confie-t-elle.

Son prochain projet est de faire féconder Olympia et pourquoi pas un jour monter son propre élevage.
 

Sur le même sujet

Les + Lus