La commune de Mers-les-Bains obtient le label "ville de surf" : "c'est l'endroit idéal pour commencer ce sport"

La commune de Mers-les-Bains (Somme) a obtenu le label "ville de surf" le 19 avril 2024, une première dans les Hauts-de-France. Cette certification peut paraître étonnante et pourtant le littoral picard est le bon endroit pour commencer ce sport dans de bonnes conditions.

Cette après-midi-là, l'eau est à 14°C, il y a peu de vagues et le vent souffle. Dans ces conditions, rien ne donne envie de se mettre à l'eau. Pourtant, dans quelques minutes, une vingtaine d'élèves de 6e du collège Joliot-Curie va braver les éléments et se jeter dans la mer pour y surfer.

Vous avez dit surfer à Mers-les-Bains ? Et oui, cela peut faire sourire, mais la discipline connaît un réel succès dans la commune de la côte picarde. À tel point, qu'elle a obtenu le label "ville de surf" le 19 avril 2024 de la main du président de la fédération.

C'est quand même mieux que d'être à la piscine. On a de la chance.

Paul, élève au collège Joliot-Curie

Avant de se laisser glisser sur les vagues de Manche, les élèves reçoivent les consignes et les conseils de leur professeur. "Il faut vraiment observer le plan d'eau pour chercher les plus grosses vagues", explique Artus Hansen à ses élèves. Il est maintenant temps de prendre sa planche et de se jeter à l'eau. Dans les premières minutes, les chutes sont nombreuses. "Le plus difficile, c'est de se mettre debout sur la planche", explique Léo,11 ans. Au fur et à mesure, les adolescents sont de plus en plus à l'aise."C'est quand même mieux que d'être à la piscine. On a de la chance", lance Paul en revenant sur la plage après plusieurs minutes dans l'eau.

L'établissement Joliot-Curie est le seul des Hauts-de-France à proposer une initiation au surf. Pour Artus Hansen, l'intérêt pédagogique de la discipline réside dans l'analyse des conditions de son environnement. "Il faut avoir des connaissances sur le vent, le courant et les vagues. C'est aussi une autre forme de motricité et la majorité des élèves y prennent du plaisir", indique le professeur d'éducation physique et sportive.

Offrir aux touristes et aux habitants une politique de développement autour de cette discipline.

Vincent Desbonnets, moniteur de surf

C'est grâce à la collaboration entre la mairie, le collège et l'école de surf de Mers-les-Bains que la commune a obtenu le label "ville de surf". Cette certification permet "d'offrir aux touristes et aux habitants une politique de développement autour de cette discipline et une sensibilisation à l'environnement sportif tout comme naturel", déclare Vincent Desbonnets, responsable du club de surf et chargé des sports à la mairie.

De plus en plus de licenciés

Les conditions sur la plage sont aussi parfaites pour les novices. "Nous avons un site très approprié du fait de l'orientation de la plage par rapport à la houle et au vent dominant. Donc, on a des vagues pas trop grosses, adaptées pour les débutants. L'imaginaire du grand public sur ce sport, ce sont les gros rouleaux, mais ce n'est pas que ça le surf. C'est comme le ski, on ne commence pas par une piste noire", signale Vincent Desbonnets.

Le moniteur est l'un des initiateurs du développement du surf sur la côte picarde. Pour lui, "ce label est une reconnaissance de la fédération. On a réussi à se faire regarder par des spécialistes de la discipline. Ils se disent qu'il se passe des choses intéressantes ici". Il poursuit : "On profite du réseau de la fédération de surf qui nous intègre dans sa communication, dans ses propositions de formation."

Tous les acteurs du surf local espèrent que ce sport prendra plus d'ampleur à Mers-les-Bains. Les licenciés sont en tout cas de plus en plus nombreux. Vincent Desbonnets l'assure : "nous avons la chance d'être proche de Paris, Lille et Amiens. Notre situation géographique et l'obtention de ce label vont nous permettre de nous développer encore." 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité