La fréquentation du centre de vaccination du Zénith d’Amiens à la baisse pour son deuxième dimanche d’ouverture en août

Publié le
Écrit par Sylvia Bouhadra
A Amiens, le Zénith converti en centre de vaccination est ouvert sans rendez-vous les trois premiers dimanche d'août.
A Amiens, le Zénith converti en centre de vaccination est ouvert sans rendez-vous les trois premiers dimanche d'août. © FTV/MAILLET Mathieu

Dernier dimanche avant le pass sanitaire. À Amiens, le centre de vaccination du Zénith a choisi d'ouvrir les trois premiers dimanches d’août. Quel bilan pour ce week-end ? Y'avait-il plus de monde à J-1 de l'extension du pass sanitaire ?

En ce 8 août, deuxième dimanche du mois, l’affluence est limitée au Zénith d’Amiens. Les sapeurs-pompiers de la Somme ont réalisé seulement 200 injections sur 1 500 possibles. Pourtant, depuis le 1er août, c’est le seul centre de vaccination ouvert le dimanche sans rendez-vous à Amiens.

"C’est des dates ouvertes bien après les autres créneaux initialement ouverts du lundi au samedi. On a décidé d’ouvrir trois dimanches de suite pour répondre à la demande du Premier ministre qui a demandé à ce qu’on ouvre 5 millions de créneaux supplémentaires", explique François Dupire, infirmier et coordinateur du centre de vaccination.

Depuis la mise en place de ces créneaux supplémentaires, l'offre augmente… Et la demande baisse.

Dimanche dernier, la salle était pleine. Aujourd’hui on est quasiment vide depuis ce matin.

François Dupire, infirmier et coordinateur du centre de vaccination

Il justifie le peu d’affluence par les départs en vacances : "La semaine prochaine on voit que ça baisse un petit peu, on arrive en creux mi-août, c’est 800 à 900 injections par jour. […] Fin août, il y a une hausse des rendez-vous, car les gens reviennent de vacances".

Mais à la vieille de la mise en place de l'extension du pass sanitaire aux lieux tels que les restaurants, certains se sont tout de même décidés à venir pour se faire injecter une première dose. "C’est plus une contrainte. C’est à cause de la mise en place du pass sanitaire qu’on vient le faire", avoue Mathieu, accompagné de sa compagne Hélène : "On a deux enfants et sans pass sanitaire, on ne peut rien faire, on l’a fait aussi pour eux".

Farah, elle, vient de recevoir sa deuxième injection et pour cette étudiante, c’est un soulagement : "Le vaccin ça me donne le pass directement, c’est plus facile pour moi. Je serai tranquille, je me dis que c’est bon, avec le Covid, j’en ai fini".

Une préparation des doses au compte-goutte

Face à cette faible affluence, les pompiers doivent s'adapter pour ne pas gâcher. Après ouverture le vaccin se conserve 6 heures et dans une arrière-salle du vaccinodrome les doses sont préparées au compte-goutte. 

"On a décidé d’ouvrir flacon par flacon afin de ne pas gâcher et de reconstituer nos sept doses. Si des gens viennent sans rendez-vous, on ouvrira à ce moment-là des flacons. On est dans l’optique de ne pas gâcher et d’être à la dose près", explique Pierre Mathias, pharmacien sapeur-pompier volontaire.

Dans ce centre, la prise de rendez-vous augmente de nouveau à partir de la fin août, au retour des vacances. Le vaccinodrome sera également ouvert dimanche 15 août.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.