"On oublie l'ordinateur et le portable", prévient Isabelle Fockeu, guide de tourisme équestre dans la Somme

Une longue randonnée à cheval, c’est ce que propose Isabelle Fockeu, guide de tourisme équestre. Pendant sept jours elle va parcourir 240 km avec sept autres cavaliers. Une balade découverte entre nature et histoire locale.
Dans cette randonnée des 3 vallées, les cavaliers prendront un maximum de chemins de terre et traverseront une partie de la forêt d'Eu.
Dans cette randonnée des 3 vallées, les cavaliers prendront un maximum de chemins de terre et traverseront une partie de la forêt d'Eu. © Isabelle Fockeu

Pour Isabelle Fockeu, l’équitation, c’est son "dada" et c’est une passion qu’elle aime partager.

En 1990, elle crée son propre centre équestre à Naours, dans la Somme. D’abord associatif, celui-ci se transforme en centre de randonnée équestre et pédestre picard (CREPP) en 2013, une entreprise résolument tournée vers la nature. Elle y élève, recueille et éduque des chevaux, des poneys et des mulets.

C’est donc avec ses animaux qu’elle part cet été en randonnée, une longue balade de sept jours, comme elle n’en avait plus proposé depuis 11 ans.

"Nous serons huit cavaliers, dont une dame qui vient de Dordogne, et il y aura aussi une mule et un mulet de bât. Nous partirons de la ferme équestre CREPP Naours à 7h le 19 juillet, direction la vallée de la Nièvre".

Chaque cavalier portera son propre bagage. Les mulets auront 90 kg sur leur dos, du matériel de logistique principalement. Choisis pour leur résistance, les chevaux devront marcher d’un bon pas, avec une pause toutes les deux heures.

"On a besoin d’un cheval de marche et pas d’un cheval de sport. Il faut qu’ils soient sobres au niveau de l’alimentation et de la boisson car ils n’auront que de l’herbe. À la pause, tout est défait. On enlève le matériel des mules avant celui de son cheval".

Dépaysement garanti

Pour les cavaliers, Isabelle ne leur demande pas d’avoir ses galops. Ce qui compte c’est qu’ils soient sportifs, qu'ils sachent marcher aux trois allures et qu'ils soient capables de chevaucher plusieurs heures durant.

"Les gens sont complètement dépaysés. On oublie l’ordinateur et le portable".

Au plus près de la nature, les participants devront s’accommoder d’un confort rustique. Gîte, bivouac ou sur de la paille sous abri.

Comme tout bon professionnel, la guide nature a ouvert elle-même la voie, un itinéraire qui traverse trois vallées. À chaque vallée, ses points d’intérêt : l’histoire des gens et celle des boutons de nacre dans la vallée de la Nièvre. Les marais et les oiseaux migrateurs dans la vallée de la Somme. Enfin, l’histoire du verre dans la vallée de la Bresle, particulièrement verte.

Homéopathe et naturopathe, Isabelle profite aussi de cette randonnée pour partager ses connaissances sur la flore et la faune locales.

En sept jours, la petite équipée comptabilisera 50 h de cheval pour un parcours de 240 km.

Une autre randonnée, de cinq jours, aura lieu du 23 au 27 août. Cette fois sur la côte picarde. "Une rando sport pour des cavaliers en bonne condition physique" prévient Isabelle Fockeu.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
randonnée nature équitation sport tourisme économie