La Région vient en aide aux pêcheurs

La Région Hauts-de-France a décidé de créer un fonds d'urgence de 250 000 € pour aider les pêcheurs en difficulté. Une partie de ce fonds bénéficiera aux pêcheurs à pied professionnels, sous forme d'allègement du montant de leur licence.

Comme pour les agriculteurs, les pêcheurs rencontrent aussi des difficultés. Raréfaction du poisson, diminution des quotas, météo défavorable, hausse du carburant. A cela vient s'ajouter un durcissement de la règlementation européenne et des conséquences du Brexit sur la possibilité de continuer de pêcher dans les eaux britanniques.

Pour toutes ces raisons, la Région annonce la création d'un fonds d'urgence de 250 000€ pour aider les pêcheurs en difficulté.
Une partie de cette enveloppe servira aux pêcheurs professionnels à pied, très nombreux en Baie de Somme, sous forme d'allègement du montant de leur licence.
Depuis deux ans, ils sont confrontés à une surmortalité des coques, avec des volumes divisées par 7 en une seule année.

Les demandes d'aide des entreprises de pêche seront étudiées par une cellule de veille, mise en place par la sous-préfecture de Boulogne-sur-Mer.

Un arrêt ministériel a été signé mercredi par Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, ramenant la taille minimale des coques à 27 mm. Le quota journalier pour les pêcheurs professionnels étant fixé à 4 sacs de 30 kg (32 kg en comptant le poids de l'eau de pêche) soit 120 kg (128kg).