Résultats du 1er tour des municipales à Abbeville : Pascal Demarthe en tête, "le deuxième tour s'annonce serré"

Qui sera maire d'Abbeville ? Difficile à dire à l'issue du premier tour des élections municipales. Pascal Demarthe (UDI) arrive en tête avec 31,2% des voix, mais quatre candidats sont en ballottage pour le second tour.
À Abbeville la participation est en baisse pour le 1er tour des élections municipales 2020 avec 41,4% des voix contre 60,6% en 2014
À Abbeville la participation est en baisse pour le 1er tour des élections municipales 2020 avec 41,4% des voix contre 60,6% en 2014 © FTV

Lors de ce premier tour des élections municipales, Pascal Demarthe (UDI) arrive en tête au premier tour avec 31,2% des voix devant Aurélien Dovergne (Divers) : 28,5%, Angelo Tonolli (LFI) : 20%, Patricia Chagnon (RN) : 14,3%, Michel Kfoury (ECO) : 4,1% et Georges Dovergne (LO) : 1,5%. 
 


Pascal Demarthe a précisé après sa victoire qu'il fallait "rester modeste et concentré". Sur notre antenne, dans l'édition spéciale du premier tour, il estime qu'il était "le candidat légitime de cette élection, en tant qu'ancien député, avec une belle campagne". 

Si les résultats peuvent en effet lui donner confiance, notamment parce qu'ils le placent devant Aurélien Dovergne, successeur désigné par le maire sortant, les votes sont assez dispersés. Il faudra une quadrangulaire au deuxième tour pour départager les candidats. "Le second tour s'annonce serré", a-t-il admis sur notre antenne. "Mais nous faisons le choix de maintenir le cap, je me présenterai avec une liste unie et solidaire."
 
Pascal Demarthe a d'ores déjà obtenu le soutien de Michel Kfoury, tête de liste de "Abbeville Envies" arrivé en 5e position. "Je remercie les électeurs qui m'ont accordé leur confiance au premier tour. Pour le second tour, j'apporte mon soutien à Pascal Demarthe et son équipe, qui s'engagent à intégrer dans leur programme trois dossiers que je juge prioritaires pour Abbeville", a-t-il indiqué dans un communiqué. 
 

 

 


Patricia Chagnon suspend sa campagne 

Dans un tel contexte, le maintien d'un second tour est-il envisageable ? Pour le moment aucune décision n'a été prise en ce sens. Pour autant à Abbeville, Patricia Chagnon, candidate RN arrivée en 4e position, a décidé de suspendre sa campagne. 

"Face à la crise sanitaire à la quelle est confrontée notre pays, nous suspendons notre campane et toutes nos actions militantes pour préserver la santé de nos équipes comme celle de nos compatriotes", a-t-elle annoncé par voie de communiqué. 

"Les Français vivent depuis des semaines au rythme des annonces inquiétantes sur la propagation du Coronavirus dans le monde et son arrivée en France. Préoccupés par leur santé et celle de leurs proches, nos compatriotes avaient d’autres soucis que de penser à la politique municipale", a-t-elle indiqué. 

Il est vrai que les chiffres de la participation sont nettement en baisse à Abbeville avec 41,43% contre 60,62% en 2014.

La candidate RN Patricia Chagnon se maintient au second tour de justesse avec 14,39% des voix. Abbeville est considérée comme une ville "gagnable" selon les responsables du parti du Rassemblement National. Gagnable parce que Marine Le Pen a dépassé 41 % au 2nd tour des régionales et 44 % au 2nd tour de la présidentielle. Et sur la liste de Patricia Chagnon, la candidate RN, on trouve Jean-Jacques Leuillier, ancien adjoint de Joël Hart, maire de la ville de 1995 à 2008 et conseiller municipal sortant de la liste Decayeux de 2014.
 

Le scénario en 2014

En 2014, Nicolas Dumont, alors PS, avait été élu dès le 1er tour avec 51,54% des voix devant Stéphane Decayeux (LR) avec 27,62% et Patricia Chagnon (RN) avec 20,85%. Une élection qui, au 1er tour, avait vu se déplacer aux urnes 60,62% du corps électoral de la commune. 

Les deux perdants, Patricia Chagnon et Stéphane Decayeux avaient demandé l'anulation du scrutin devant le tribunal administratif en octobre 2014. Il avait toutefois été validé en mai 2015 par le Conseil d’Etat.
 

durée de la vidéo: 00 min 53
Municipales 2020 : fiche d'identité d'Abbeville ©FTV


Pour le scrutin de 2020, l'offre de l'équipe sortante est bien moins claire qu'en 2014 pour les électeurs : Nicolas Dumont n'est même pas de la liste sortante. Son successeur désigné, Aurélien Dovergne, ne semble pas être en mesure d'incarner sa succession. Une offre par ailleurs brouillée par la composition de cette liste de rassemblement soutenue par LREM qui réunit des socialistes, le maire LREM sortant, et la tête de liste LR de 2014, Stéphane Decayeux. Au terme des résultats de ce premier tour, Aurélien Dovergne arrive en seconde position. 

Autres éléments de confusion, l'existence d'une liste dissidente sans étiquette menée par Michel Kfoury, chef des urgences d'Abbeville et encarté LREM. Ecologiste reconnu; il a été candidat sur la liste EELV aux Européennes de 2014. Et une liste UDI-LR conduite par Pascal Demarthe, ancien adjoint PS de Nicolas Dumont.

Cette dernière candidature n'était pas à négliger et pour preuve : Pascal Demarthe arrive en tête de ce second tour. Il a été député de la circonscription après la nomination de Pascale Boistard au gouvernement et élu dans le canton d'Abbeville sud en 2008 contre le favori sortant et candidat chasseur Yves Butel.
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections abbeville baie de somme