À Croixrault dans la Somme, un village médiéval du VIIIème siècle mis au jour sur un site archéologique de 20 hectares

A Croixrault, dans la Somme, des fouilles archéologiques sont en cours. Le site s'étale sur plus de vingt hectares. Un chantier "hors normes" puisqu'un village médiéval entier a été découvert.

A Croixrault, dans la Somme, des fouilles archéologiques sont en cours.
A Croixrault, dans la Somme, des fouilles archéologiques sont en cours. © France Télévisions / CORSELLE Nicolas

"Je suis en train de fouiller une tombe à inhumation, avec un individu entier à l’intérieur. C’est une tombe qui date du Moyen Âge, entre le XIIIe et le XIe siècle". Pierre Hébert est technicien à l’Institut national de recherches archéologiques (INRAP). Depuis 10 mois, lui et ses collègues fouillent une future zone industrielle à Croixrault dans la Somme. 

Un chantier qui s'étend sur 22 hectares et qui nécessite près de 25 personnes quotidiennement.

"Ça prend du temps, car l’état de conservation n’est pas terrible. Il faut y aller précautionneusement pour pouvoir extirper toutes les informations possibles", explique Pierre Hébert.

Fouiller des ossements demande d'être très méticuleux.
Fouiller des ossements demande d'être très méticuleux. © France Télévisions / CORSELLE Nicolas

Les archéologues sont à la recherche du moindre indice dans ce cimetière à ciel ouvert. Équipé de son appareil photo, Jérôme Le Mitouard, enchaîne les clichés : "Je procède aux photos de détails. Chaque photo doit nous permettre de voir tous les mouvements du squelette", raconte l’archéologue.

"Il faut que la photo soit parlante, la photo doit directement nous renseigner sur le squelette, c’est très codifié", continue Jérôme Le Mitouard.

Jérôme Le Mitouard procède aux photos de détails.
Jérôme Le Mitouard procède aux photos de détails. © France Télévisions / CORSELLE Nicolas


La particularité de ce chantier du Moyen Âge, c’est qu’il est complet. Le village a même pu être reconstitué par des dessinateurs. Une aubaine pour les agents de terrain.

"Ça fait plus de 25 ans que je suis archéologue et je n’avais jamais jusqu’à présent fouillé un village complet. C’est presque un aboutissement des années d’expérience", avoue Gaëlle Bruley-Chabot, archéologue et responsable de chantier.

Grâce à cette grande ouverture de fouilles, toutes nos hypothèses quant à l’organisation du village vont se concrétiser, car lorsque l’on travaille sur des portions de site, il nous manque toujours des éléments.

Gaëlle Bruley-Chabot, archéologue et chef de chantier

Le chantier, qui doit se terminer à la fin de l'année, est ouvert au public le week-end du 19 au 20 juin 2021 dans le cadre des Journées européennes de l'archéologie. Les visites se font uniquement sur inscription.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archéologie culture patrimoine