Cet article date de plus de 3 ans

Somme : la gendarmerie ouvre une cellule spécialisée sur les violences faites aux femmes

Le projet n'est pour l'instant qu'au stade d'expérimentation : depuis le 15 janvier, une unité de trois gendarmes a été mise en place à Montdidier pour traiter les affaires de violences faites aux femmes et aux mineurs.
Cette cellule de lutte contre les atteintes aux personnes (CLAP) est basée à Montdidier. C'est une première en France.
Cette cellule de lutte contre les atteintes aux personnes (CLAP) est basée à Montdidier. C'est une première en France. © Gendarmerie nationale
Ils sont trois officiers de police judiciaire et sont installés au premier étage de la brigade d’Ailly-sur-Noye, dans la Somme depuis le 15 janvier. L'unité de trois gendarmes a été créée sous le nom de cellule de lutte contre les atteintes aux personnes (CLAP) par le groupement de gendarmerie départementale de la Somme.

Leur vocation, lutter contre les violences faites aux femmes et aux mineurs. La cellule se saisit de toutes les infractions à caractère sexuelle constatées ou signalées dans l’arrondissement de Montdidier ou des environs. Les enquêteurs sont formés à cette problématique particulière. La mise en place d'une telle cellule a pour objectif de réduire le délai de traitement de ces procédures sensibles "afin de présenter plus rapidement les auteurs devant la justice".

25 dossiers pris en charge​

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les militaires ne chôment pas. Lors de ses 15 premiers jours d’existence, la CLAP a pris en charge 25 dossiers liés à des violences sexuelles, procédé aux auditions de 16 victimes dont 2 mineurs et de 32 témoins.

Quatre personnes mises en cause ont été entendues par la CLAP dont une sous le régime de la garde-à-vue pour des faits de viol sur mineur avant d’être présentée au magistrat et placée sous contrôle judiciaire.

Si différentes initiatives de ce type existent déjà dans d'autres régions, la cellule de Montdidier telle qu'elle existe aujourd'hui est une première en France.

Comment contacter la CLAP ?​

Toute personne souhaitant dénoncer des faits d’agression sexuelle commis sur les zones de Roye, Montdidier, Moreuil, Ailly-sur-Noye, Conty, Saint Sauflieu ou Poix de Picardie peut contacter la CLAP au 03 22 42 47 15 aux heures ouvrables, ou au 17. Sinon, un mail existe également : br.montdidier+clap@gendarmerie.interieur.gouv.fr

Ces faits peuvent également toujours être dénoncés au sein des brigades de la compagnie de Montdidier, comme dans l’ensemble des gendarmeries du département. 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société justice enquêtes