L'usine Matines de Montdidier dans la Somme va fermer en mars

Matines a annoncé la fermeture du site de Montdidier dans la Somme. 48 salariés y travaillent actuellement. Le groupe a indiqué faire face à des difficultés économiques liées au développement du marché des œufs alternatifs.

Le site Matines de Montdidier dans la Somme doit fermer en mars 2021. 48 personnes y travaillent.
Le site Matines de Montdidier dans la Somme doit fermer en mars 2021. 48 personnes y travaillent. © A.Barège/FTV

Dans un communiqué adressé à France Bleu Picardie, la direction du groupe Matines confirme la fermeture de son site de Montdidier dans la Somme.

Cette fermeture, que nous a confirmée Catherine Le Tyrant, maire de Montdidier, est prévue en mars 2021. 48 personnes travaillent dans ce centre de conditionnement. Les salariés sont en grève depuis vendredi 8 janvier.

Le groupe explique faire face à des difficultés économiques dues à la mutation du marché de l'œuf : les consommateurs se tournent de plus en plus vers des œufs dits alternatifs à savoir bio ou de plein air. Et selon la direction, l'usine de Montdidier n'est pas adaptée à la stratégie impulsée par l'entreprise en 2018 : elle veut commercialiser 100% d'œufs issus d'élevages alternatifs d'ici 2025.

Les volumes actuellement conditionnés à Montdidier vont être transférés sur les sites de Naizin dans le Morbihan et Chalamont dans l'Ain. Matines indique que "la direction mettra tout en œuvre pour limiter l’impact social auprès des 48 salariés concernés en donnant la priorité à la reconversion, au reclassement et à la mobilité au sein du groupe."

Les salariés ne sont pas les seules victimes de cette fermeture : même si Matines s'est engagé à honorer les contrats en cours, 15 producteurs d'œufs situés autour de Montdidier sont impactés par cette décision.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie