L'usine Nutrimaine, ex-Banania, de Faverolles va fermer

Selon les syndicats de l'entreprise, la direction de l'usine Nutrimaine a annoncé la fermeture de l'unité de production vendredi aux 40 salariés. La poudre de cacao de la marque emblématique Banania ne serait donc plus produite dans la Somme.
Images d'Archives usine Banania de Faverolles (80)
Images d'Archives usine Banania de Faverolles (80) © France 3 Picardie
Présente depuis 1974 à Faverolles dans la Somme, l'entreprise Banania, qui se nomme aujourd'hui Nutrimaine, est en cours de fermeture. 

Selon les syndicats, la direction a annoncé aux employés la délocalisation de l'unité de production en Allemagne, dans les ateliers de l'actionnaire Krüger, en mars prochain.
 

Un site trop "vétuste"


Cessation d'activité pure et simple au motif que le site est "vétuste" et que des travaux de mise en conformité coûterait trop cher. 

L'usine a déjà connu deux plans sociaux, mais cette fois-ci il s'agirait d'une fermeture définitive. 
 

40 emplois menacés


L'entreprise emploie une quarantaine de salariés. Les négociations concernant les indemnités de licenciement auront lieu mercredi. 

La société Nutrimaine produit aussi des poudres et granulés de cacao de la marque française Benco. 

"Compte tenu de la situation économique et sociale du pays et de notre région, trouvez-vous normal de voir des marques emblématiques de la France partir à l'étranger sans sourciller ?" s'insurgent les élus du comité social et économique de la société Nutrimaine / Banania. 

Dans un communiqué de presse, ils demandent une contre-expertise et un nouveau chiffrage des travaux à réaliser, voire qu'une démarche de reprise soit engagée.

Du côté de la direction, "aucune décision concernant l’avenir de l’usine de Faverolles n’a été prise pour le moment", déclare Catherine Hostein, Présidente de Nutrimaine. "Nous avons invité les représentants des salariés pour les informer du projet de réorganisation au cours d’une prochaine réunion", poursuit-elle dans un communiqué. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
industrie économie social entreprises