Vente immobilière insolite : un bunker de la Première Guerre mondiale pour 45 000 € dans la Somme

Pourquoi ne pas s'acheter un bout d'histoire ? Une agence immobilière, basée en Bretagne, propose parmi ses biens un ancien bunker de la Première Guerre mondiale, à Montdidier, dans la Somme. Une vente "rare" selon les promoteurs.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

À vendre : charmant bunker français de 80 m² datant de la Première Guerre mondiale, construit vers 1915 entre Montdidier et Roye pour la modique somme de 45 000 €.

C'est le bien que proposent Guillaume et Alexandre Denniel, agents immobiliers bretons spécialisés dans la vente de biens atypiques. "C'est la première fois que nous vendons ce type de bien datant de la Première Guerre. C'est extraordinaire", raconte fièrement Guillaume Denniel.

Un bien qui cherche toujours son acquéreur

Ce bien atypique se situe sur la ligne de front issue de la retraite des troupes françaises lors de la bataille de la Somme. Véritable lieu chargé d'histoire, Guillaume Denniel explique qu'il aimerait trouver une personne passionnée par l'histoire pour le transmettre.

Après un travail de recherches de la part de l'agence, il semblerait, d'après les cartes, que cette partie du front soit restée plus ou moins stable. La fortification aurait défendu cette parcelle jusqu'au 8-12 juin 1918, date de l'offensive finale de Noyon-Montdidier par les troupes allemandes qui dépassèrent cette ligne.

Cette position fut reprise par l'offensive des "Cent Jours" du 8 août 1918 au 11 novembre 1918, date de l'Armistice. "Depuis sa mise sur le marché, nous avons eu une seule visite et notamment par un passionné, mais il n'a pas fait de propositions", explique l'agent immobilier. L'annonce est toujours en ligne et cherche toujours son acquéreur.