VIDÉO. Coupe du monde de rugby 2023 : le haka des All Blacks en hommage aux soldats de la Grande Guerre

Après les rugbymen australiens il y a une dizaine de jours, les All Blacks étaient en visite dans les Hauts-de-France jeudi 31 août pour rendre hommage aux soldats tombés durant la Grande Guerre. Première étape à Longueval, dans la Somme, où ils ont effectué un haka entre les tombes sur le cimetière néo-zélandais.

À huit jours du coup d'envoi de la coupe du monde de rugby qui se tiendra cette année en France, les All Blacks, tout comme les Australiens dix jours plus tôt, ont décidé de faire étape dans les Hauts-de-France.

Une journée de visites mémorielles, ce jeudi 31 août, pour rendre hommage aux soldats néo-zélandais qui ont combattu durant la Première Guerre mondiale sur nos terres.

Après avoir atterri à l'aéroport d'Albert dans la Somme, les rugbymen se sont rendus au cimetière de Caterpillar Valley à Longueval. Ici reposent 125 soldats néo-zélandais mort au combat. Au total, ce sont plus de 1 200 hommes de la New Zealand Division qui ont péri durant la bataille de la Somme en 1916. L'occasion pour les All Blacks d'effectuer leur traditionnel haka, au milieu des tombes.

durée de la vidéo : 00h01mn13s
Le haka des All Blacks en hommage aux soldats de la Grande Guerre ©Nicolas Corselle / FTV

"La Nouvelle-Zélande a payé un lourd tribut pendant la Première Guerre mondiale sur le front occidental et ici même, le premier jour de la bataille de la Somme, 600 Néo-Zélandais sont morts. Je pense que c'est vraiment important pour les All Blacks de comprendre les liens entre la France et la Nouvelle-Zélande pour la défense de la liberté", confie Caroline Bilkey, ambassadrice de Nouvelle-Zélande en France.

Après la Somme, direction Arras

Après cette visite dans la Somme, les All Blacks se sont rendus dans le Pas-de-Calais. Malgré la pluie, le public était nombreux sur la place des Héros à Arras pour apercevoir les joueurs reçus par le maire de la ville. "C'est quand même incroyable de voir cet événement quand on connaît l'histoire de la ville avec les néo-zélandais. On est très contents de voir cela sur la place d'Arras", s'émerveille un habitant.

Les All Blacks ont pu ainsi rendre hommage aux tunneliers néo-zélandais qui sont parvenus à créer un réseau de casernes souterraines en six mois seulement entre octobre 1916 et avril 1917 en préparation de la bataille d'Arras.

Les rugbymen néo-zélandais vont rejoindre désormais leur camp de base à Lyon. Pour eux, la coupe du monde débute avec le match d'ouverture face aux Français vendredi 8 septembre au stade de France.