VIDEO. En baie de Somme, les rabatteurs arpentent les plages pour alerter les promeneurs des dangers de la marée

Publié le
Écrit par Sylvia Bouhadra avec Mathieu Maillet
durée de la vidéo: 02 min 13
La baie de Somme est belle mais n'en est pas moins dangereuse. Les promeneurs qui profitent de la plage risquent de se retrouver piégés par les eaux lors de la montée de la marée. Pour éviter que ça arrive, les secouristes de la SNSM arpentent les plages pour les ramener en sécurité et rappeler les règles en vigueur. ©FTV/MAILLET Mathieu/GUERY Julien

En baie de Somme, les promeneurs qui profitent de la plage risquent de se retrouver piégés par les eaux lors de la montée de la marée. Pour éviter que ça arrive, les secouristes de la SNSM arpentent les plages pour les ramener en sécurité et rappeler les règles en vigueur.

Inlassablement, depuis 10 ans, David Boulanger va à la rencontre des visiteurs du Hourdel en Baie de Somme. Avec ses jumelles et sa corne de brume, il doit inciter les promeneurs à quitter la plage avant la montée des eaux.

Lors des grandes marées, la mer peut se retirer sur plusieurs kilomètres, offrant un espace de balade important. Mais la marée montante peut surprendre et emprisonner les imprudents. Et même ceux qui connaissent bien l’endroit sont rappelés à l’ordre.

Connaître les horaires de marée n'est pas suffisant

Les dernières promeneuses seront ralliées à près de 2 kilomètres des côtes. Connaître les horaires de marée n'est pas suffisant. "Il faut être remonté 3 h 30, avant l’heure de pleine mer", rappelle David Boulanger. "On essaye d’avoir le maximum d’informations, mais on ne regarde pas tout. On est contente que monsieur ait pu nous donner la réglementation pour notre sécurité", sourit une promeneuse.

Toute l'année, les rabatteurs de Cayeux-sur-Mer ne sont que 2 à se relayer entre la Mollière et la pointe du Hourdel. En période estivale, la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) fait appel à des sauveteurs qualifiés pour renforcer la surveillance. Leur travail permet d’éviter l'intervention des secouristes. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité