Municipales 2020 - À Villers-Bretonneux, les bulletins du 2nd tour sont au nom du maire mort du coronavirus

Situation inédite à Villers-Bretonneux dans la Somme : les quatre listes se sont maintenues mais l'une d'entre elles a perdu sa tête de liste, Patrick Simon. Le maire sortant est mort du Covid-19 le 13 mai dernier après plusieurs semaines en réanimation.
A la tête de l'une des 4 listes encore en lice après le 1er tour à Villers-Bretonneux dans la Somme, Patrick Simon est mort du covid-19 le 13 mai.
A la tête de l'une des 4 listes encore en lice après le 1er tour à Villers-Bretonneux dans la Somme, Patrick Simon est mort du covid-19 le 13 mai. © H.Benoît/FTV
À Villers-Bretonneux, les élections municipales 2020 marqueront à tout jamais les esprits. À cause de la crise du coronavirus bien sûr, mais surtout en raison de la mort de Patrick Simon, maire de la commune depuis 2008 et candidat à sa réélection. Il a été emporté par le coronavirus le 13 mai dernier.

"On a été encouragés par son épouse"

À la veille du 2nd tour, impossible de ne pas avoir une pensée pour l'édile de 64 ans. Les Bretons-Villois doivent faire leur choix entre quatre listes dont celle de l'ancien maire. Au terme du 1er tour, sa liste "Pour un engagement durable à Villers-Bretonneux" (divers) était arrivée troisième du scrutin. À sa tête dorénavant, Brigitte Durand, conseillère municipale puis seconde adjointe depuis 2014. Le décès de Patrick Simon a été émotionnellement difficile : "ça a été une épreuve pour chacun d'entre nous. La liste avait été déposée par Monsieur Simon pour le 2nd tour le matin du 17 mars. Il était tête de liste, explique-t-elle. 

Un second tour endeuillé

Anne Malarme mène la liste concurrente "Alors Osons" (divers), arrivée en quatrième position. La situation inédite a posé la question du maintien : "on a demandé à tous les colistiers s'ils voulaient repartir. Et tout le monde a dit oui. Alors on est repartis, mais tous atteints dans l'équipe par le décès de Monsieur Simon, avoue-t-elle. Faisant partie du conseil municipal, j'ai été associée à l'hommage qui lui a été rendu en mairie et dans la commune. Je suis allée à ses obsèques. Le 15 mars, j'ai passé 8 heures à côté de lui au bureau de vote. C'est des choses qu'on ne peut pas oublier."

Eric Lavoisier, conseiller municipal, est arrivé deuxième du scrutin avec sa liste "Bien vivre à Villers-Bretonneux" (divers) lors du 1er tour. La mort de Patrick Simon a accentué une situation déjà compliquée : "l'entre-deux-tours a été long et difficile à cause de la crise sanitaire mais aussi plus spécialement à Villers-Bretonneux. Avec Monsieur Simon, on était dans l'opposition engagée et sincère pendant 6 ans. On se connaissait bien. Mais il était possible de faire des choses en commun avec lui."

Toujours tête de liste

Dans cette épreuve, les Bretons-Villois ont pu compter sur le soutien de la population du Victoria en Australie : la commune est lien étroit avec cet état australien depuis la fin de la Première Guerre mondiale. Le Premier ministre du Victoria a même fait parvenir à la commune une lettre dans laquelle il rend hommage à Patrick Simon : 
 
Didier Dinouard, à la tête de la liste "Villers autrement" (divers) première à l'issue du premier tour, n'a pas souhaité répondre à nos questions.  

Dimanche, les habitants de Villers-Bretonneux ne pourront qu'avoir une pensée pour leur ancien maire. Le code électoral interdit en effet de modifier une liste dans l'entre-deux-tours, sauf fusion. Même en cas de décès d'un candidat. Officiellement, Patrick Simon est toujours tête de liste. Parmi les bulletins que les votants emmèneront dans l'isoloir, celui de la liste "Pour un engagement durable à Villers-Bretonneux" (divers) aura à le nom de Patrick Simon en tête. Les trois autres listes sont menées par Anne Malarme avec "Alors Osons" (divers), Eric Lavoisier et "Bien vivre à Villers-Bretonneux" (divers) et Didier Dinouard pour "Villers autrement" (divers).
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections covid-19 santé société