Suite aux menaces de la Région, la SNCF promet l'envoi de renforts d'urgence pour les TER Hauts-de-France

La Région menaçait ce lundi de ne plus payer la SNCF face aux dysfonctionnements du réseau TER pour lequel elle contribue à hauteur de 500 millions par an. En réponse, la SNCF promet un renforcement de ses effectifs et de ses moyens.

Ce lundi 25 octobre, la Région Hauts-de-France qui finance le fonctionnement du TER à hauteur de plus de 500 millions d'euros par an, menaçait la SNCF d'arrêter sa contribution en raison des problèmes de trafic

Ce mardi, Franck Dhersin, le vice-président de la Région Hauts-de-France en charge des mobilités, des infrastructures et des transports a rencontré Aimé Mougenot, directeur délégué pour faire le point sur les dysfonctionnements. 

Suite à cette rencontre, la SNCF a promis de mettre en place d'ici au 8 novembre des moyens humains supplémentaires avec l'affectation de 40 personnels roulants, conducteurs et contrôleurs mais aussi de reverser 1 million d'euros à la Région "compte tenu des services non rendus.

La SNCF assure qu'elle enverra un "renfort du parc matériel avec l'arrivée dès cette semaine de deux locomotives supplémentaires"

Un prochain rendez-vous est prévu aux alentours du 10 décembre pour un nouvel état des lieux :"si la situation perdure nous stopperons le versement de nos loyers à la SNCF" affirme Franck Dhersin.

 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité