Cet article date de plus de 4 ans

TER supprimés faute de conducteurs : les usagers indemnisés par la SNCF

La SNCF versera un mois d'abonnement aux usagers touchés par la suppression des TER en raison du manque de conducteurs en Nord-Pas-de-Calais Picardie, a annoncé mercredi l'exécutif de la région.
Un TER en gare de Nomain (Nord).
Un TER en gare de Nomain (Nord). © MAXPPP
"La SNCF s'est engagée à prendre en charge plus d'un mois d'abonnement, correspondant ainsi à la durée d'interruption du service pour tous les usagers qui subiront cette situation, qu'il s'agisse d'usagers abonnés ou occasionnels", a indiqué dans un communiqué Xavier Bertrand, président Les Républicains de la région après une réunion avec le PDG de la SNCF Guillaume Pepy.

Le 22 février, la SNCF avait annoncé la mise mis en place d'un "plan de transport adapté" (PTA) en région Nord-Pas-de-Calais Picardie et en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, prévoyant la suppression de certains trains TER en heures creuses, faute notamment d'avoir réussi à recruter suffisamment de conducteurs. En Picardie, le plan doit s'étaler du 29 février au 16 avril et du 7 mars au 16 avril pour le Nord/Pas-de-Calais.

30 trains concernés par jour

Qualifiant la situation de "scandaleuse", Xavier Bertrand a critiqué "le manque d'anticipation et d'information de la part de la SNCF". Selon l'exécutif de la nouvelle région, la SNCF va mettre en place un remplacement par bus ou taxi dans chacun des arrêts supprimés.

Les discussions doivent également se poursuivre "afin de déterminer le montant de l'indemnisation qui devra être versée à la région en compensation des trains supprimés", indique la région dans le communiqué de presse. La SNCF avait indiqué que le PTA concernait en Nord-Pas-de-Calais/Picardie "moins de 0,5%" de ses clients et "30 trains en moyenne par jour sur 1.250 trains".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports