La Transbaie 2021 est annulée : "Il y a trop d'incertitudes pour maintenir un tel événement"

C'est l'un des événements sportifs majeurs dans les Hauts-de-France : la Transbaie, course mythique dans la baie de Somme à marée basse n'aura encore une fois pas lieu en 2021 à cause de la crise sanitaire. L'édition 2020 avait déjà été annulée.

L'édition 2021 de la Transbaie est annulée à cause de la crise sanitaire. Chaque année à l'approche de l'été, 6500 coureurs, 200 bénévoles et 30.000 spectateurs se retrouvent en baie de Somme pour cette course mythique.
L'édition 2021 de la Transbaie est annulée à cause de la crise sanitaire. Chaque année à l'approche de l'été, 6500 coureurs, 200 bénévoles et 30.000 spectateurs se retrouvent en baie de Somme pour cette course mythique. © FTV

Ce devait être la 33e édition de la Transbaie. Et cela bien que la 32e édition, celle de 2020, ait été annulée à cause de la crise sanitaire. Ce sera finalement encore une annulation. Après plusieurs jours d'hésitation, l'organisation de l'événement a décidé de ne pas maintenir cette course mythique à travers la baie de Somme cette année. Initialement prévu le dernier dimanche de mai, l'aller-retour de 17 km entre Saint-Valery-sur-Somme et Le Crotoy n'aura pas lieu en 2021.

Incertitude sur le nombre d'inscrits

"On retient les dates en fonction des horaires de marée, explique Denis Courtois, l'organisateur de la course. La Transbaie 2021, ça devait être le 30 mai. Les dossiers doivent être déposés trois mois donc fin février. Dès qu'on lance les inscriptions, c'est 6000 inscriptions en quelques heures. Mais on ne sait pas si les coureurs vont s'inscrire. Il y a toujours des gens qui vont s'inscrire mais est-ce qu'on arriverait à ce stade-là ? Je ne sais pas. Il y a trop d'incertitude à tous les niveaux comme la sécurité pour maintenir la course".

La course en elle-même ne permet pas un report pendant ou après l'été. "On ne peut pas bouger les dates. On est tellement tributaires des marées, reprend Denis Courtois. Déjà, il faut déjà trouver une marée. Et on n'est pas les seuls à fréquenter la baie : il y a la pêche à pied, la chasse..." Il y a trop d'aléas pour lancer un événement de cette envergure.

Des dizaines de milliers de personnes chaque année

Sans oublier la Covid-19. "Sur des événements comme ça, il y a beaucoup de bénévoles et beaucoup de bénévoles dans la tranche d’âge à risque entre 60 et 80 ans. Donc on ne peut pas partir à 50%, même pas à 99%. Il faut que tous les éléments soient réunis pour que ça se passe. Parce qu'envoyer 6000 personnes comme ça, au coude-à-coude même s'il y a un vaccin... On ne sera pas tous vaccinés en mai ni même en septembre. Je ne crois pas qu'on puisse faire la course. Je n'y crois plus", déplore Denis Courtois. Entre les 6000 voire 6500 coureurs et les 200 bénévoles, la Transbaie entraîne une concentration de personnes à un même endroit trop importante. Sans compter le public : chaque année, entre 25.000 et 30.000 personnes viennent de nombreux départements encouragés les participants.

Et de conclure : "Ça fait 30 ans qu'on fait la Transbaie. Quand les gens me disent "c'est rodé.", je leur réponds toujours qu'il faut se méfier des choses rodées et qu'il faut toujours se méfier de ce qui n'est jamais arrivé. Et ce qui n'est jamais arrivé, c'est le Covid".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de somme nature parcs et régions naturelles transbaie sport course à pied