Trois migrants sur un bateau gonflable sauvés par la marine au large de Dunkerque

La marine nationale a porté secours jeudi matin à trois migrants qui étaient "en difficulté" dans une embarcation au large de Dunkerque (Nord), a indiqué la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.

Vers 7 heures, un patrouilleur de la marine, basé à Cherbourg, qui se trouvait au large de Dunkerque a détecté à une dizaine de km du rivage "une embarcation gonflable, de petite taille, contenant trois migrants à bord". Les sauveteurs ont découvert trois hommes, un père de 60 ans et deux fils de 25
et 35 ans, en situation de légère hypothermie. Les trois hommes ont été confiés aux autorités policières à Dunkerque, selon la même source.

A proximité de Dunkerque se trouve un camp de migrants à Grande-Synthe, où vivent environ 1.500 personnes, essentiellement des Kurdes. La plupart d'entre eux aspirent à rejoindre l'Angleterre. Les tentatives de traversée de la Mer du Nord sont toutefois rares, les migrants préférant tenter leur chance en montant dans des camions avant qu'ils n'embarquent dans des cars-ferrys à destination de Douvres.

Le 6 février un petit bateau à la dérive avec à son bord quatre migrants iraniens avait été secouru par des sauveteurs français. Selon le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS), le détroit du Pas-de-Calais constitue "la voie maritime la plus fréquentée au monde, quotidiennement empruntée par plus de 400 navires commerciaux, soit un quart du trafic mondial, auxquels s'ajoutent des navires de
pêche et de plaisance".

En outre, la navigation maritime peut s'y révéler dangereuse en raison de son "caractère étroit, des bancs de sable changeants, d'une visibilité souvent réduite par la brume et de très forts courants de marées".

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité