Cet article date de plus de 4 ans

Un concert de sonnettes de vélo devant l'hôtel de ville d'Amiens

Le 25 mai, Alain Gest, le président d'Amiens Métropole qualifiait les cyclistes "d'emmerdeurs". La riposte n'a pas tardé à s'organiser : le collectif des 2% d'emmerdeurs a lancé en collaboration avec Véloxygène une mobilisation à bicyclette, lundi 4 juillet devant l'hôtel de ville. 
© Véloxygène
C'est une petite phrase qui n'est pas passé inaperçue chez les amateurs de vélo, et c'est Alain Gest, président d'Amiens Métropole qui en est l'auteur. Le 25 mai, alors qu'il fait référence à une étude menée sur le grand Amiénois lors d'un conseil communautaire, il lâche : "Il y a 2% de cyclistes, je ne vois pas au nom de quoi, il faut emmerder les 98% autres."

Lundi 4 juillet, les "emmerdeurs" se sont donc donné rendez-vous devant l'hôtel de ville, avant la tenue d'une séance du conseil d'Amiens Métropole. A l'appel du collectif des 2% d'emmerdeurs et de Véloxygène, de nombreux cyclistes ont fait entendre les sonnettes de leurs vélos durant plusieurs minutes.

Dans une lettre ouverte, ils ont aussi dénoncé les propos de l'élu et rectifié les chiffres avancés par Alain Gest. 







Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo économie transports politique manifestation social