Cet article date de plus de 5 ans

Un général à la retraite n'est pas "au-dessus des lois de la République"

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a déclaré mardi qu'un général à la retraite n'avait pas à "s'ériger au-dessus des lois de la République", en revenant sur la présence du général Piquemal lors de la manifestation anti-migrants à Calais samedi.
© MAXPPP / Phlippe Huguen, AFP / Montage France 3
"Quand on est attaché à l'autorité de l'Etat et à l'ordre public, on veut cela pour tout le monde. Et on ne considère pas - parce que cela rappelle de très mauvais souvenirs à la République - qu'un général en retraite puisse s'ériger au-dessus des lois de la République, en raison de ce qu'il pense être bon, pour les enfreindre en toute impunité", a lancé M. Cazeneuve devant le Sénat. 

"Aussi longtemps que je serai ministre de l'Intérieur, cela ne se produira pas", a-t-il ajouté. "L'autorité de l'Etat et le respect du droit c'est pour tout le monde", a-t-il assené.

Le général Piquemal, patron de la légion étrangère de 1995 à 1999 et qui n'est plus en service actif, avait participé, mégaphone à la main, à un rassemblement anti migrants à Calais samedi. Selon la préfecture du Pas-de-Calais, cette manifestation avait attiré une centaine de personnes devant la gare, "des militants d'ultra droite".

Âgé de 75 ans, le général de corps d'armée avait passé deux nuits en garde à vue. Son procès a été ajourné lundi mais deux hommes interpellés en même temps que lui ont écopé respectivement de trois et deux mois de prison ferme.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique société migrants à calais immigration