Une supportrice du FC Bruges poursuivie pour avoir fêté le titre complètement nue en centre-ville

Des vidéos d'une supportrice du FC Bruges fêtant le titre de champion de Jupiler League enflamment la toile Outre-Quiévrain. La jeune femme, visiblement très désinhibée, se déshabille et se retrouve complètement nue en terrasse d'un café devant des centaines de personnes. Elle va être poursuivie.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Les images font le tour du web depuis le début de la semaine en Belgique. Celles d'une femme se déshabillant sur la terrasse d'un café de la place Eiermarkt en centre-ville de Bruges en Belgique, où des milliers de supporters du club de foot de la ville fêtaient lundi le titre de champion de Jupiler League.

Sur deux vidéos publiées par le journal flamand Het Laatste Nieuws, on aperçoit la fêtarde se déshabillant, à la manière d'un striptease, et n'hésitant pas à partager ses attributs avec des clients attablés en terrasse. Une parade érotique réalisée sous les applaudissement des supporters présents, hilares. Plus tard, cette même femme se retrouve complètement nue, sur les genoux d'un homme. On la voit ensuite se lever pour entrer (toujours nue) dans le bar, son sac au bras. 


Candidate de la télé-réalité connue de la justice

Depuis la publication de ces vidéos, la supportrice aurait été identifiée comme étant Annuska H., ancienne candidate de télé-réalité pour l'équivalent de "L'île de la tentation", en 2007 sur la chaîne de télé flamande VT-4. Selon certains médias, elle aurait été interpellée cette semaine et aurait déjà passé une nuit en cellule, faisant l'objet de poursuites pour attentat à la pudeur. Elle risque une amende et une peine de prison. Annuska de Wingene, aurait déjà eu des démêlés avec la justice par le passé, notamment pour coups et blessures. 

Son ami, qui a témoigné ce jeudi dans Het Laatste Nieuws, se dit persuadé que quelqu'un a mis "quelque chose dans son verre". "Je l'ai déjà vu alcoolisée, mais elle n'a jamais fait ce genre de chose", a-t-il dit. Avec l'appui d'un avocat, le couple veut porter plainte et cherche même à prouver médicalement que la femme de 36 ans a été droguée à son insu.