VIDEO. Coronavirus - Confinement : Berck-sur-Mer, une station balnéaire transformée en désert

Ne pas se fier aux apparences. Si le début des vacances scolaires de la zone B, c'est ce week-end, dans la réalité inutile de préparer ses valises. La Côte d'Opale, zone touristique de la région, va vivre Pâques en confinement.

Berck-sur-Mer, il y a un an / Berck-sur-mer ce week-end
Berck-sur-Mer, il y a un an / Berck-sur-mer ce week-end © FRANCE 3
Confinement même sous le soleil. Même sur les plages, sur les digues et dans les rues commerçantes. La Côte d'Opale va vivre 15 jours de printemps très particuliers. La saison touristique ne peut pas démarrer. Elle ne démarrera pas.

Un arrêté préfectoral interdit toutes les locations jusqu'au 15 avril sur le littoral du Nord et du Pas-de-Calais. A Berck, le message semble avoir été entendu. L'esplanade de Berck accueillait, il y a un an, les rencontres de cerfs-volants. 100 000 de visiteurs en 10 jours. Une affluence impensable dans le contexte actuel. 

"On n'a pas le droit de louer de logement, même dans un camping, rappelle fermement Bruno Cousein, le maire de Berck. On doit rester dans sa résidence principale alors qu'on a superbe beau temps. C'est dramatique mais c'est important. Important de respecter les conisgnes de sécurité pour qu'on passe au plus vite cet épisode douloureux."
 
Coronavirus : Berck-sur-mer, un station balnéaire transformée en désert touristique


Il n'y a pas de vacances de Pâques...


Les touristes ne sont pas les bienvenus ici comme sur le tout le littoral. Mais les quelques personnes croisées ce matin, des locaux, s'inquiètent pour la saison à venir de cette station touristique. "Pour les commerçants, ça va être une catastrophe..", résume une habitante.

Restaurants, stores baissés sur le front de mer, Cerfs-volants annulés, l'office de tourisme fermé également assure une permanence téléphonique où les recommandations sont les mêmes : « Il n'y a pas de vacances de Pâques. Les directives gouvernementales sont très claires, rappelle Sonore Bruno Delenclos, directeur de l'office de tourisme de Berck-sur-Mer. On essaie d'animer à travers nos réseaux sociaux : le sport à la maison, les ateliers pour les enfants... "

En attendant des jours meilleurs, et en l'absence de la foule habituelle à cette période, les phoques profitent de ce calme contraint. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société côte d'opale
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter