VIDEO. Coronavirus - confinement : comment se passent les contrôles de gendarmerie ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 HDF

Un peu partout, les contrôles de gendarmerie se multiplient. Pas d'attestation, et c'est l'amende. Les forces de l'ordre en appellent au civisme : il faut absolument limiter les sorties.

A Bergues, une dizaine de gendarmes effectuent des contrôles, sur un axe routier qui mène vers Dunkerque. Ici, la circulation reste importante, malgré le confinement. Des contrôles sans contact, mais aussi sans masques, pour cause de pénurie... Ils ont été reversés au personnel hospitalier.
 
Coronavirus - confinement : comment se passent les contrôles de gendarmerie ?

"Il ne faut pas oublier de mettre l'horaire"


C'est l'oubli le plus fréquent, depuis qu'une nouvelle attestation obligatoire est en vigueur. "Il ne faut pas oublier de mettre l'horaire", répètent régulièrement les gendarmes. Si la plupart des automobilistes sont en règle, quelques couacs substistent.

"A partir de chez vous, explique une gendarme à un conducteur un peu perdu, vous avez droit à une distance d'un kilomètre, et une heure de sport. Donc là, je vous invite à faire vos courses, à retourner chez vous, et après, ressortir faire du sport avec une autre attestation." Cet automobiliste avait coché deux cases, sur une seule attestation. Or, il faut un nouveau papier à chaque sortie.
 

Pas d'attestation, c'est l'amende directe


Une dizaine de gendarmes mobilisés ce jour à Bergues, avec le renfort de quelques élèves, des réservistes, pour contrôler les parcs et les remparts. Et si pour beaucoup le message commence à passer, pour d'autres, en revanche...

"Vous n'avez pas d'attestation ? C'est 135 euros d'amende !" Cet autre automobiliste ne peut s'en prendre qu'à lui-même. "J'habite le village juste à côté je suis parti vite de chez moi pour aller chercher un peu d'eau, vu que j'avais plus d'eau et j'ai oublié l'attestation. C'est ma bêtise à moi, quoi." Une bêtise qui coûte cher. Désormais, la pédagogie n'a plus cours. Cet homme sera le seul verbalisé, sur la centaine de véhicules contrôlés en une heure.
 

"On en appelle au civisme"


Mais pour les gendarmes, la difficulté est de s'assurer de la sincérité des motifs de déplacement. "Des courses dans un supermarché qui n'est pas très loin... Donc effectivement c'est sur un axe pour y aller et revenir. Tout est plausible, raconte Franck Chacon, le commandant de la compagnie de gendarmerie de Dunkerque-Hoymille, au micro de Vincent Dupire et Bruno Espalieu. On vérifie pas les tickets de caisse, on vérifie pas s'il y a la marchandise dedans. De toute façon c'est une attestation sur l'honneur. Mais on en appelle quand même au civisme en étant présents, d'une part par le contrôle, et puis on rappelle aussi qu'il y a un confinement et que c'est quand même la priorité pour sauver des vies."

Avantage du confinement, la diminution massive de la délinquance, qui permet aux forces de l'ordre de se concentrer sur ces contrôles. La gendarmerie de Dunkerque sillonne une cinquantaine de communes, sans relâche.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité