150 emplois directs, 100 millions d'euros... Sanofi annonce de nouveaux investissements en Normandie

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé un plan d'investissement d'un milliard d'euros dans la production de médicaments en France. En Normandie, le site du Trait en Seine-Maritime est concerné par un nouvel engagement de 100 millions d'euros pour le lancement et le développement de bio médicaments. Avec 150 emplois directs à la clé.

L'information est réjouissante, et conforte la présence en Normandie de Sanofi, le géant français de l'industrie pharmaceutique.

Les sites normands de Lisieux (Calvados), Val-de-Reuil (Eure) et du Trait (Seine-Maritime), représentent le troisième bassin d'emplois en France du groupe pharmaceutique, avec 3 500 collaborateurs.

Une annonce au sommet Choose France

Le Groupe pharmaceutique n'a jamais caché son ambition pour la région, et le prouve encore avec l'annonce aujourd'hui d'un investissement de plus d'un milliard d'euros dans la production de médicaments en France.

Une déclaration faite à l'occasion du septième sommet Choose France, réunion à laquelle les investisseurs français et étrangers sont invités à développer des projets dans l'hexagone.

Sanofi prévoit en premier lieu, la construction d'une nouvelle usine sur son site de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), mais aussi des investissements à Lyon, et au Trait en Seine-Maritime.

150 emplois directs

Le réseau industriel de Sanofi est composé de 59 sites dans le monde, dont 20 en France et trois en Normandie, où le groupe est implanté depuis plus de 50 ans.

Sur le site du Trait (Seine-Maritime), reconnu pour son savoir-faire dans la production de solutions injectables, Sanofi va investir 100 millions d'euros "pour soutenir le lancement de futurs médicaments biologiques et vaccins, ainsi que le fort développement de Dupixent", son médicament vedette indiqué dans plusieurs maladies inflammatoires. "Cet investissement correspond à 150 emplois directs", selon Sanofi.

90% de la production du site seinomarin est exportée en Europe, en Asie et aux États-Unis. 1 000 collaborateurs produisent ici des vaccins et médicaments innovants. Ces cinq dernières années, Sanofi avait déjà investi 150 millions d'euros sur ce site innovant dans la biotechnologie.

Rappelons qu'en Normandie, le site Sanofi de Val-de-Reuil, dans l'Eure, est leader mondial de la production du vaccin contre la grippe, et que celui de Lisieux dans le Calvados est dédié à la fabrication de médicaments à base de paracétamol.

Un milliard d'euros à Vitry-sur-Seine

"À Vitry-sur-Seine, Sanofi investira un milliard d'euros pour construire une nouvelle usine qui permettra de doubler la capacité de production d'anticorps monoclonaux sur le site, indique également le groupe dans le même communiqué publié ce lundi 13 mai. Plusieurs bio médicaments en développement parmi les 12 blockbusters potentiels de Sanofi en cours d'étude clinique, pourraient être ainsi être produits à Vitry."

Grâce à cet investissement, Sanofi prévoit la création de 350 emplois directs à Vitry-sur-Seine, là même où 288 suppressions sont envisagées dans la recherche et le développement dédié à l'oncologie, un secteur où les succès sont jugés insuffisants par la direction du groupe.

Le ministre délégué chargé de la Santé et de la Prévention Frédéric Valletoux, "se félicite de cette annonce ainsi que des investissements dévoilés par Pfizer et AstraZeneca", dans une réaction transmise lundi à l'AFP.

Le laboratoire a pour ambition de devenir un champion mondial de l'immunologie en visant des maladies comme l'asthme, la sclérose en plaques, le diabète de type 1 ou encore la bronchite chronique.

Enfin, à Lyon Gerland, 10 millions d'euros sont prévus pour y produire l'anticorps monoclonal Tzield, approuvé depuis 2022 aux Etats-Unis pour retarder l'apparition d'un diabète de type 1. Les anticorps monoclonaux sont utilisés dans le traitement des cancers, les maladies auto-immunes et les maladies infectieuses.

Les laboratoires étrangers aussi investissent en Normandie

Plusieurs autres laboratoires, étrangers, ont aussi annoncé au cours du sommet Choose France, plus d'un milliard d'euros de nouveaux investissements en France.

Le suédois Essity, groupe leader dans les domaines de la santé et de l'hygiène annonce un investissement de 110 millions d'euros en France, notamment en Nouvelle-Aquitaine, dans le Centre-Val de Loire, Pays de la Loire et en Normandie. Les sites d'Hondouville dans l'Eure et du Theil dans l'Orne, pourraient être concernés par ces projets de décarbonation et de nouveaux équipements industriels.

Le groupe britannique GSK investit 140 millions d'euros pour moderniser et décarboner ses trois sites français. Le site d'Évreux spécialisé dans la production de médicaments inhalés (asthme et BPCO) devrait profiter de cet engagement.

Enfin le groupe américain KENVUE, leader mondial dans la santé grand public en chiffres d'affaires, étend les lignes de quatre de ses produits, et s'apprête à renforcer son usine de Val-de-Reuil dans l'Eure.

Avec AFP

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité