Le jockey Christophe Lemaire reçoit le Trophée Epona 2012 à Cabourg

La cérémonie, présidée par l'acteur André Dussollier, récompense les personnes ayant le plus apporté au monde du cheval. Ella a aussi décerné un prix à un driver et, pour la première fois, à un éthologue.

Le jockey Christophe Lemaire, avec Dunaden, après sa victoire dans la Melbourne Cup en novembre 2011
Le jockey Christophe Lemaire, avec Dunaden, après sa victoire dans la Melbourne Cup en novembre 2011 © Scott Barbour/Getty Images AsiaPac
A 33 ans, le jockey de galop vedette français qui compte plus de 1 000 victoires en France et quelque 200 succès à l'étranger, a été récompensé pour sa victoire en novembre 2011 avec Dunaden dans la Melbourne Cup, la course la plus richement dotée d'Australie avec plus de 4,3 millions d'euros de récompenses diverses.

"Je suis flatté de recevoir un trophée pour ma victoire avec Dunaden car j'ai appris que je le montais seulement peu de temps avant le départ", a confié le jockey.

"J'apprécie que le monde du trot récompense un acteur du galop car je n'ai pas souvenir que cela existe dans l'autre sens", a ajouté le professionnel qui a débuté sa carrière en plat à 16 ans et qui aujourd'hui est sous contrat avec l'Aga Khan et fait briller les couleurs princières au plus haut niveau de la compétition.

Un autre professionnel des courses, le driver Franck Nivard, s'est également vu remettre un Trophée pour avoir gagné deux années de suite le prix d'Amérique avec le trotteur Ready Cash (2011 et 2012).

L'éthologue équin australien Andy Booth, qui fonde sa méthode de dressage sur la compréhension de l'animal, compte aussi parmi les personnalités honorées au cours de cette 19e édition des Trophées Epona, organisée par la société LeTrot.

"C'est une surprise de recevoir un Trophée car d'habitude ce sont les sportifs qui montent sur les podiums. C'est un vrai plaisir de voir mon travail récompensé", a-t-il dit.

Andy Booth, disciple du "chuchoteur" américain Tom Dorrance, enseigne en France sa méthode aux cavaliers de sports équestres depuis 2001. Il est aujourd'hui installé, dans l'Eure, près de Lisieux, et espère "attirer parmi sa clientèle, les cavaliers professionnels de haut niveau mais aussi ceux des courses".

Enfin, le champion du monde de voltige équestre Nicolas Andréani, l'écrivain Christophe Donner, pour son roman "A quoi jouent les hommes" qui plonge le lecteur dans l'univers des courses du XIXe siècle, et Homéric, auteur du "Dictionnaire amoureux du cheval" ont reçu chacun un Trophée réalisé par le sculpteur Kasper. 

Quant à André Dussollier, il a raconté être monté à cheval seulement deux fois dans sa carrière : dans un film d'Eric Rohmer "Perceval le Gallois" et "On connaît la chanson" réalisé par Alain Resnais. "On dit que l'équitation est le seul sport individuel qui se pratique à deux, mais moi, en fait, je l'ai pratiqué tout seul !", a-t-il plaisanté.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cheval
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter