• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Disparition à Franqueville-Saint-Pierre (Seine-Maritime) : la mère avoue avoir abandonné son enfant et inventé l'enlèvement

Les gendarmes ont retrouvé à Belbeuf ce vendredi 23 novembre à 14 heures 30 la fillette de 22 mois qui aurait été enlevée hier soir. Il s'agit en réalité d'un abandon. Vidéo et récit de l'afffaire

Par Richard Plumet / AFP

Les gendarmes ont retrouvé la fillette de 22 mois à Belbeuf vers 14h30 ce vendredi dans un bois. Elle était trempée mais en bonne santé. Sa mère, âgée de 41 ans, placée en garde à vue, a reconnu l'avoir abandonné.

Une fausse déclaration d'enlèvement

La mère de l'enfant s'était présentée jeudi soir aux gendarmes pour signaler l'enlèvement de sa fille vers 19H00 sur le parking d'un magasin discount. Selon ses déclarations, deux hommes l'avait agressée et lui avait arraché des bras son enfant avant de s'engouffrer dans une voiture et de s'enfuir.

VIDEO : le reportage de Bérangère Dunglas et Didier Meunier avec les interviews de :
  • Michel Senthille, procureur de la République à Rouen  
  • commandant Jean-Pierre Guesnot du Groupement départemental de Gendarmerie de Seine-Maritime
23/11/2012_conférence de presse_parquet_ abandon bébé

Une nuit de recherches

Les gendarmes avaient mobilisé d'importants moyens, dont un hélicoptère, pour rechercher l'enfant, mais sans succès. Ils avaient également entendu des salariés et des clients du magasin qui auraient pu assister à la scène ou constater quelque chose d'anormal sur le parking.

La fillette de 22 mois qui a été retrouvée vivante vendredi après avoir été déclarée enlevée la veille par sa mère en Seine-Maritime avait été en réalité abandonnée par cette dernière, a affirmé le procureur de la République de Rouen, Michel Senthille.
L’enfant  a été retrouvé sous un arbre par des gendarmes après avoir passé une nuit dehors sous la pluie. "La petite va bien, mais elle n'aurait pas survécu 24 heures de plus", a assuré le procureur, au cours d'une conférence de presse au palais de justice de Rouen.

Abandon et invention

A l'issue de des premières recherches, cette femme de 41 ans, ancienne assistante maternelle, avait été placée en garde à vue en raison d'incohérences dans ses déclarations.
Les gendarmes, qui n'avaient pas trouvé de témoin de la scène, n'écartaient alors aucune piste et la procédure alerte-enlèvement n'avait pas été déclenchée.
Au cours des interrogatoires, cette femme a finalement reconnu avoir inventé cette histoire et avoir abandonné son enfant pour une raison qu'elle n'a pas su expliquer.
Elle a accepté toutefois de conduire les enquêteurs sur les lieux où elle avait abandonné la fillette.
Selon le procureur, la mère, dont la garde à vue doit s'achever samedi soir, est apparue "soulagée" que l'enfant ait été retrouvée. Il a précisé avoir demandé qu'une expertise psychiatrique soit réalisée "le plus tôt possible".


A lire aussi

Sur le même sujet

La Normandie présente en force au salon du Bourget 2019

Les + Lus