• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Mont-Saint-Michel : les navettes partiront du parking à partir du 3 juin 2013

Les navettes du Mont-Saint-Michel mises en service en avril 2012 / © AFP / Kenzo Tribouillard
Les navettes du Mont-Saint-Michel mises en service en avril 2012 / © AFP / Kenzo Tribouillard

Le système tant décrié des navettes mis en place il y a un an au Mont-Saint-Michel (Manche), sera modifié à partir du 3 juin 2013. Moins de marche à pied, mais un ticket plus cher. 

Par LQ

Les élus du Syndicat mixte chargé du rétablissement du caractère maritime du Mont-Saint-Michel se sont mis d'accord (après de longues semaines de négociations) avec Véolia, l'exploitant des navettes. 
Après une saison où le système des navettes a été critiqué de toutes parts (visiteurs, commerçants, professionnels du tourisme), et où le Mont a vu une baisse sensible de sa fréquentation, tout le monde s'est remis autour de la table pour revoir complètement les modalités d'accès à la Merveille. 

Le Syndicat mixte a publié ce mercredi un communiqué pour détailler toutes les nouveautés. 

Plusieurs modes d'accès au Mont

Les visiteurs, après avoir stationné leur véhicule, ont plusieurs possibilités d'accèder au Mont :
- en empruntant les "Passeurs", les navettes libres d'accès
- en « Maringotes », navettes payantes tractées par des chevaux
- à pied, via des cheminements piétons jalonnés et arborés
- à vélo : comme c’était déjà le cas, les cyclistes pourront continuer d’utiliser les emplacements dédiés et pourront prendre gratuitement les navettes soit au parking, soit au barrage.

Les navettes partiront du parking

Jusqu'à présent , le point de départ des navettes (les "Passeurs") se situait près du barrage dans la zone commerciale de la Caserne après 900 mètres à pied du Mont. 
Afin d’améliorer l’accueil des visiteurs et de faciliter leur accès au site, les navettes partiront du parking à compter du 3 juin prochain. 
Voir le nouveau plan d'accès au Mont, ouvrir le document ci-dessous
Les visiteurs embarqueront à bord des Passeurs et des Maringotes, près du Centre d’Informations Touristiques, à la croisée des cheminements piétons du parc de stationnement.
Des quais seront aménagés dans le prolongement du Verger. Les terminus des lignes régulières de cars depuis la Bretagne et depuis la Manche seront également organisés à cet endroit.
A partir de ce lieu d’échanges, les navettes effectueront des parcours différents pour emmener les visiteurs au Mont.
Les Passeurs feront un arrêt dans la Grand’rue commerçante de la Caserne, à l’aller comme au retour, et sur la Place du barrage, avant de s’engager sur la digueroute.
Le principe d’un terminus à 400 m du Mont-Saint-Michel est conservé pour permettre l’achèvement des travaux du futur pont-passerelle et préserver un espace piétons en toute sécurité au pied des remparts.
Ainsi tous les visiteurs accédant au site auront accès à l’ensemble des services et des prestations proposées depuis le parking (Passeurs, Maringotes, centre d’information touristique, sanitaires.)

© F3 Basse Normandie
© F3 Basse Normandie
Le ticket de parking passe à 12 euros (au lieu de 8,50)

Le tarif « grand public » du parking pour une voiture particulière est porté à 12 euros (au lieu de 8,50 euros). Il est valable 24 heures et donne accès à tous les services et aux Passeurs, quel que soit le nombre de passagers dans la voiture.
Une nouveauté très attendue par les publics locaux : un tarif de soirée à 4 euros (de 19h à 11h30 à J+1) pour encourager la fréquentation en soirée et les nuitées au Mont.
Les gratuités pour les salariés du Mont, les habitants du Grand Pontorson et ceux du Mont seront maintenues. 
Le coût du stationnement sur le parking et à la Caserne sera unifié, dans un souci d’équité.
Les clients des hôtels et restaurants pourront continuer à se garer, sur réservation, au plus près de leurs établissements en payant le même tarif que dans le parc de stationnement.
Enfin, répondant aux demandes des visiteurs ne souhaitant bénéficier que d’un aperçu du site, le tarif sera réduit à 6 € pour les visites de moins de deux heures.

Une capacité de 2350 passagers par heure 

La flotte de véhicules sera de 6 Passeurs, appuyés de 5 bus en 2013 (11 Passeurs en 2014), et de 4 Maringotes de 25 places.
Ceci garantit une capacité de transport maximale conséquente en très haute saison, de l’ordre de 2 350 passagers par heure et par sens.

Sur la base des chiffres de fréquentation de l’Observatoire lors de la haute saison touristique 2012 – 2 700 touristes au maximum arrivés par heure lors du week-end de l’Ascension et début août – l’ensemble des visiteurs pourra ainsi disposer d’une navette dès l’arrivée sur le parking.

Les temps d’attente des navettes dans ces périodes d’hyper pointe sont évalués par Veolia de 6 à 10 minutes maximum.

La démarche piétonne sera par ailleurs toujours largement valorisée à travers des cheminements dédiés.
Ils ont déjà conquis beaucoup de visiteurs en 2012 – 25 % d’entre eux ont volontairement choisi d’aller à pieds jusqu’au Mont pendant l’été 2012, soit près de 700 visiteurs par heure en pointe - et seront complétés par un parcours d’interprétation, aménagé pour le début de l’été.

© France 3 Basse-Normandie
© France 3 Basse-Normandie
Une "qualité d'accueil renforcée"

Le nouveau Centre d’Informations Touristiques sera ouvert au public à partir du 3 juin 2013. Il sera le lieu d’accueil et de découverte sur le Mont-Saint- Michel et sa baie, proposant une ouverture sur toutes les activités qui s’y déroulent, et une invitation à préparer ou prolonger son séjour en Normandie et en Bretagne.
Une muséographie variée, associant différents espaces d’exposition pour intéresser tous les publics, sera proposée aux visiteurs pour leur permettre de bien préparer leur découverte du Mont et leur donner des idées de séjours avant de quitter le site.
Des services d’agrément y seront également disponibles, 24h/24 (sanitaires, consignes, distributeurs de billets…).

Des abris seront par ailleurs installés au fil de la saison sur l’ensemble des quais des arrêts intermédiaires. La signalétique routière et d’information sera améliorée selon une même charte pour simplifier l’orientation des visiteurs. 

« Notre volonté est simple. Dès 2012, nous avions pris l’engagement de tenir compte du retour d’expériences de tous ceux qui fréquentent le Mont. Aujourd’hui, nous y répondons en effaçant l’obligation de marche à pied, en offrant à chacun la possibilité de choisir librement son mode d’accès au Mont et en améliorant le confort de visite.
Nous resterons attentifs à ce que tout se déroule au mieux dès cette saison. Notre ambition finale, en 2014, est d’avoir totalement renouvelé la découverte du Mont- Saint-Michel. C’est l’un des objectifs impérieux de l’opération, indissociable de la reconquête de son caractère maritime
», ont expliqué Laurent Beauvais, Président du Syndicat Mixte de la Baie du Mont-Saint-Michel, Jean-François Legrand, Président du Conseil général de la Manche, et Maria Vadillo, Vice Présidente de la Région Bretagne.

Reportage de David Frotté et Charles Bézard

DMCloud:52513
Mont-Saint-Michel: les navettes au parking

A lire aussi

Sur le même sujet

Début de la convention Geek 2019 de Turretot (Seine-Maritime)

Les + Lus