Ligne THT Cotentin-Maine : 3 câbles pendent à deux mètres du sol au Chefresne

Trois câbles de la THT pendent à deux mètres du sol au Chefresne, dans la Manche, sans qu'on sache encore pourquoi / © France 3 Basse-Normandie
Trois câbles de la THT pendent à deux mètres du sol au Chefresne, dans la Manche, sans qu'on sache encore pourquoi / © France 3 Basse-Normandie

Alors que RTE annonce la mise en service de la ligne THT Cotentin-Maine pour la fin du mois, des câbles font triste figure au Chefresne, dans le Sud-Manche, sans explication pour le moment.

Par Catherine Berra

Après 14 mois de travaux et de nombreux recours en justice, la ligne THT Cotentin-Maine qui doit acheminer l'électricité produite par le futur EPR de Flamanville, est en cours d'achèvement. Selon un responsable de RTE reçu dans notre 12/13 ce mardi, elle devrait être mise en service à la fin du mois.

Pourtant, des câbles ne sont pas tout à fait en état de marche au Chefresne. Par chance, la ligne n'est pas électrifiée.

Problème d'installation ou acte de malveillance ? Pour l'instant, personne n'a avancé d'explication sur cette étrange situation au pied du pylône 225, sur la parcelle de Yves Larsonneur et Sylvie Hubert, au Chefresne, dans la Manche.

La ligne est longue de 163 km et compte 420 pylônes, traversant 64 communes des départements de la Manche, du Calvados, d’Ille-et-Vilaine et de la Mayenne.

Rappelons que le Conseil d'Etat a rejeté le vendredi 12 avril les recours d'opposants à la ligne la THT.

Appelée à se prononcer pour la première fois sur ce dossier qui continue de diviser, la plus haute juridiction administrative a reconnu que "l'existence d'un risque accru de leucémie chez l'enfant en cas d'exposition résidentielle à des champs électromagnétiques de très basse fréquence devait, bien qu'aucun lien de cause à effet n'ait été scientifiquement démontré, être regardée comme une hypothèse suffisamment plausible, pour justifier l'application du principe de précaution".

Mais le Conseil d'Etat considère également que" les dispositifs de surveillance et de mesure des ondes électromagnétiques, de suivi médical, d'information du public, le tracé qui minimise le nombre d'habitations proches de la ligne, l'engagement de rachat des habitations situées à moins de cent mètres de la ligne" constituent autant de mesures suffisantes pour permettre la réalisation du projet.

Sur le même sujet

Réaction de Brigitte Lebrethon au décès de Jacques Chirac 26 septembre 2019

Les + Lus