Avranches : incendie spectaculaire

L'entrepôt de la société Blanchet, où étaient stockés des emballages en bois, a été entièrement dévasté par le feu samedi soir. Il n'y a pas eu de blessés. L'appareil de production de l'entreprise qui emploie 45 salariés n'a pas été affecté.

Le feu s'est déclaré peu avant 18 heures. L'entrepôt s'est embrasé en quelques minutes
Le feu s'est déclaré peu avant 18 heures. L'entrepôt s'est embrasé en quelques minutes © François Groualle / http://avranchesinfos.canalblog.com
L'entrepôt abritait des emballages en peuplier destinés aux produits de la mer
L'entrepôt abritait des emballages en peuplier destinés aux produits de la mer © François Groualle / http://avranchesinfos.canalblog.com


L'incendie s'est vraisemblablement déclaré vers 17 heures 30. En quelques minutes, le bâtiment s'est embrasé, en raison de la nature très inflammable des produits stockés : l'entreprise Blanchet fabrique des emballages en peuplier, des bourriches pour contenir les huîtres, des paniers et des coffrets destinés aux produits de la mer.

Plusieurs centres d'incendie et de secours ont été appelés en renfort : cinquante sapeurs pompiers équipés d'une grande échelles et d'un douzaine de véhicules ont combattu les flammes rapporte François Groualle sur son blog Avranches-Infos


Les dégâts sont importants : le bâtiment de 5000 m² a été détruit ainsi que deux camions semi-remorque qui étaient stationnés à proximité. 100 000 cagettes sont parties en fumée, soit l'équivalent de huit mois de travail selon un responsable de l'entreprise. Mais l'appareil de production de cette PME qui emploie 45 personnes n'a pas été touché. Le personnel devrait néanmoins être mis en congés d'office pendant la semaine, le temps pour la société Blanchet de se remettre en ordre de marche.

Une enquête a été ouverte. Les gendarmes restent très discrets sur leurs investigations. Selon nos informations, deux enfants du voisinage âgés de 6 et 8 ans pourraient être à l'origine de cet incendie. Il jouaient avec le feu.

D'autres photos ici.

Le reportage de Thierry Cléon et Franck Bodereau

Au lendemain de l'incendie (Photos Thierry Cléon)

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie