• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Mise en service de la ligne THT de l'EPR de Flamanville

© AFP PHOTO/Charly Triballeau
© AFP PHOTO/Charly Triballeau

La nouvelle ligne à très haute tension  Cotentin-Maine a été mise en service, a annoncé ce matin le gestionnaire du réseau RTE.

Par Marc Sadouni

Longue de 163 kilomètres à partir de Saint-Sébastien-de-Raids (Manche) dans le sud du Cotentin jusqu'à Beaulieu-sur-Oudon (Mayenne), cette ligne électrique controversée de 414 pylônes aura, selon RTE, coûté au total 343 millions d'euros.

Elle traverse 64 communes dans quatre départements de l'Ouest. Sa construction, entamée en janvier 2012, devait initialement s'achever à la fin de l'année dernière, mais le chantier avait pris du retard, principalement en raison de plusieurs dizaines de recours enclenchés par des riverains.

Ces contentieux, qui portent notamment sur le risque sanitaire et vétérinaire que pourraient entraîner les champs électromagnétiques générés par ce type de ligne, ont pour l'instant été tranchés en faveur de RTE, à l'exception d'un litige avec un agriculteur dans la Manche, objet d'un appel à Caen en juin.

RTE, filiale autonome d'EDF qui gère le réseau national à haute tension a salué

"le produit de sept annnées de concertation avec tous les acteurs du territoire, de 4.000 réunions publiques et de 16 mois de travaux".

Outre l'électricité de Flamanville, la ligne doit renforcer la sécurité d'approvisionnement électrique de la Bretagne et permettre de transporter l'électricité des grands parcs éoliens en mer et des premiers projets d'hydroliennes qui doivent être construits dans la Manche.

Il s'agit de la plus longue ligne électrique construite en France depuis plus de 20 ans.

Le récit de Marie-Pierre Gressant:

Mise en service de la ligne THT

Sur le même sujet

Des maisons individuelles mal construites ? Un constructeur normand mis en cause

Les + Lus