Cet article date de plus de 7 ans

Un voilier est parti de Fécamp pour livrer du vin bio à Londres

Dans le port de Seine-Maritime, des passionnés veulent relancer le transport de marchandises à la voile entre la Normandie et l'Angleterre

© France 3 Le Havre-Baie de Seine

"Un savoir faire et une conscience"

Le bateau c’est le "Michel et Patrick" . Mais à Fécamp tout l’appelle le "Mil’ Pat’". Cet ancien langoustier de 22 mètres a été patiemment restauré par les membres d’une association d’insertion. Régulièrement en mer pour des promenades de touristes, il sert aussi à faire naviguer des jeunes (et des adultes) en difficulté en valorisant les compétences de chacun, en permettant une ouverture au monde dans le but d’une réinsertion sociale et professionnelle.
Dimanche dernier (12 mai) le Mil’Pat’ a pris la mer pour une autre mission : transporter du vin et des denrées alimentaire à Londres. Après avoir chargé  les cales à la main (comme autrefois) de six tonnes de marchandises, l’équipage a mis le cap sur l’estuaire de la Tamise afin de prouver que le vent  "peut faire avancer les choses sans rien consommer" . Un mode de transport qui a séduit un vigneron bio  d’Anjou.
Relancer le transport maritime à la voile ? Les Fécampois y croient, surtout que c’est 100% écolo.Une société s'est même créée pour développer cette activité en affirmant que la voile est une alternative au pétrole.
Reste une question capitale : est-ce que la mer et le roulis des vagues contribuent à bonifier le vin ? Réponse dans quelques jours sur les quais de Londres… 

VIDEO : le reportage France 3 Le Havre-Baie de Seine d’Isabelle Ganne et Laura-Laure Galy avec les interviews de :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite baie de seine