Flers : les salariés de Faurecia renoncent à des RTT pour éviter un plan social

Les 1 360 salariés de l'équipementier automobile Faurecia, à Caligny près de Flers dans l'Orne, consentent à perdre des RTT et renoncent à des hausses de salaires pour garder leur emploi. Un accord social approuvé à plus de 60%. 

C'est ce week-end que les salariés de Faurecia ont dû se prononcer sur un projet d'accord dit "de performance". Près de 90% d'entre eux ont voté. Ils se sont exprimés à 64% en faveur du projet proposé par la direction et négocié avec les syndicats. La CGT et FO avaient cependant refusé ce projet. 

Ce projet prévoit la perte de RTT, trois jours pour les cadres, un jour pour les techniciens, ainsi que le gel des hausses de salaires en 2013 et 2014. En contrepartie, la direction s'engage à renoncer à tout plan social avant décembre 2015 et à investir 20 millions d'euros sur le site.

Un service entier, représentant 30% des effectifs, était menacé de délocalisation en Pologne. 

Objectif : sauver l'emploi sur le site Faurecia basé à Caligny, près de Flers, un site qui a accumulé les déficits depuis 2009 : 60 millions d'euros de perte en de 4 ans. 

Reportage d'Alexandra Huctin et Gildas Marie. Intervenants Thierry Blanc, secrétaire du CE et Benoit Helouin, Délégué CFDT.