"Tondus mais pas foutus", la devise d'un chef d'entreprise qui ne veut plus payer les charges patronales

Guillaume de Thomas est co-fondateur d'une chaîne de saunas libertins, dont un des établissements se situe au Havre. A la tête également de sociétés dans le bâtiment et le e-commerce, ce chef d'entreprise déclare la guerre à l'Urssaf.

Guillaume de Thomas chef d'entreprise ne veut plus s'acquitter des charges sociales auprès de l'Urssaf.
Guillaume de Thomas chef d'entreprise ne veut plus s'acquitter des charges sociales auprès de l'Urssaf.
A l'instar du mouvement des pigeons, un rassemblement d'entrepreneurs contre les réformes fiscales menées par le gouvernement, Guillaume de Thomas a décidé de créer lui les tondus. Le chef d'entreprise veut ainsi alerter sur le montant des cotisations sociales et des charges patronales reversées à l'Urssaf. Ces cotisations servent à financer la sécurité sociale. Pour lui cette part est "trop importante" et elle "détruit des emplois". L'instigateur des tondus espère ainsi fédérer autour de lui d'autres chefs d'entreprise mais aussi des salariés.

Guillaume de Thomas était l'invité de Colombine Denis mardi 16 juillet dans le 19/20

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter