Cet article date de plus de 7 ans

Le parc d'un château de Bretteville-sur-Laize est dévasté

Près de 200 arbres ont été cassés ou déracinés dans le parc du château des Riffets pendant l'orage du 22 juillet. L'histoire se répète : le bois avait déjà souffert lors des tempêtes de 1987 et 1999. Les travaux d'élagage dureront tout l'hiver.
Près de 200 arbres ont souffert des forts coups de vent qui ont accompagné les violents orages du 22 juillet dernier.
Près de 200 arbres ont souffert des forts coups de vent qui ont accompagné les violents orages du 22 juillet dernier. © France 3 Basse-Normandie
Le spectacle est désolant : partout autour de la maison où le propriétaire tient des chambres d'hôtes, les allées sont obstruées : les bourrasques ont jeté au sol d'énormes branches; des troncs centenaires ont été cassés; de vieux arbres sont tombés, soulevant d'énormes souches. Les dégâts ne sont certes pas comparables à ceux occasionnés par la grande tempête de 1999 qui avait brisé 2000 arbres dans ce même parc, mais un élagueur n'a toujours pas fini de dresser le bilan de cet orage qui a inondé à Caen à une quinzaine de kilomètres de là. "J'aurais mauvaise grâce de me plaindre parce que je sais que beaucoup de gens ont souffert, déclare Alain Cantel, le propriétaire du château. Mais quand même, avec le soin qu'on apporte aux arbres et le travail que ça demande, il pourrait être un peu reconnaissant le dieu du vent !"

Le reportage de Marie-Pierre Gressant et Patrick Mertz : 


Les intervenants :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo intempéries patrimoine