La cavalière italienne Vittoria Panizzon remporte le concours complet préparatoire aux Jeux équestres Mondiaux de 2014

Vittoria Panizzon salue pour l'hymne de l'Italie au moment de la remise des prix, Caen, 18 août 2013 / © Laurent Quembre, France 3 Basse-Normandie
Vittoria Panizzon salue pour l'hymne de l'Italie au moment de la remise des prix, Caen, 18 août 2013 / © Laurent Quembre, France 3 Basse-Normandie

La cavalière italienne Vittoria Panizzon a remporté ce dimanche à Caen le concours complet qui servait de préparation aux Jeux équestres Mondiaux de 2014.

Par Laurent Quembre

Certes, il s'agissait d'une une épreuve de test en vue de préparer les équipes d'organisation au concours complet des Jeux équestres mondiaux qui auront lieu dans un an en Basse-Normandie.
Mais il n'empêche. 42 cavaliers de niveau international se sont disputés l'honneur de remporter ce concours complet (dressage, cross et saut d'obstacles) qui était classé en deuxième catégorie.  
Le dressage et le cross ont eu lieu jeudi et vendredi au Haras du Pin, dans l'Orne, et l'épreuve de saut d'obstacles s'est déroulée ce dimanche au SHUC centre équestre de Caen. 

Vittoria Panizzon, qui a déjà disputé deux fois les Jeux olympiques, et a décroché un titre européen par équipe, s'est imposé en Basse-Normandie devant trois Australiens et deux français (Maxime Livio prend la troisième place, et Martin Denisot la 6ème).  Voir les résultats complets sur le site officiel.

Vittoria était tout sourire au moment de recevoir son trophée, même si le public n'était pas très nombreux : comme il s'agissait d'une épreuve préparatoire, le grand public n'a pas été convié. 
Voir un diaporama de l'épreuve de saut d'obstacle

Epreuve de saut d'obstacles à Caen, préparatoire aux JEM 2014, 18 août 2013

Les organisateurs satisfaits du concours préparatoire

Au delà des résultats sportifs de ce concours complet, il s'agissait surtout pour l'équipe des JEM 2014 de tester en conditions (presque) réelles différents aspects de l'organisation. 
Pour l'épreuve du concours complet,  c'est un spécialiste de la discipline qui est à la tête de l'organisation : Jean-Marc Varillon est depuis 20 ans le directeur technique du seul concours international quatre étoiles organisé en France (il n'en existe que 6 dans le monde), à Pau, dans les Pyrénées. 

Jean-Marc Varillon (au centre), directeur concours complet JEM 2014 / © LQ, F3 BNie
Jean-Marc Varillon (au centre), directeur concours complet JEM 2014 / © LQ, F3 BNie
Rappelons que le concours complet se déroule sur plusieurs jours, puisqu'il comprend une épreuve de dressage, une épreuve de cross, et une épreuve (la plus connue du grand public) de saut d'obstacles. 
En août 2014, le dressage et le cross vont se dérouler au haras du Pin, dans l'Orne, et le saut d'obstacles au stade d'Ornano à Caen. 

L'un des points délicats dans l'organisation logistique de ce concours complet sera le transfert des chevaux du haras du Pin jusqu'à Caen. Dans le monde de l'équitation, certains s'étonnent qu'on fasse voyager les chevaux entre deux sites en pleine compétition. 

Ce dimanche matin, le transfert des chevaux a été testé en condition réelle puisque les concurrents ont quitté l'Orne pour rejoindre le centre équestre de Caen. "Cela s'est très bien passé", explique Jean-Marc Varillon, "deux convois d'une vingtaine de camions sont partis à 8h20 et 8h40 avec une escorte de police pour leur ouvrir la route. Le premier est arrivé à 10h10 et le deuxième à 10h15. Nous avons même gagné du temps sur nos prévisions. Je suis pleinement satisfait car c'est un point qui inquiétait un peu les nations étrangères qui vont participer aux JEM. Il faut savoir que déplacer les chevaux, cela se fait aux Jeux Olympiques, que ces chevaux sont parfaitement habitués, et qu'un trajet de cet ordre est insignifiant pour eux, ils voyagent dans d'excellentes conditions."

L'épreuve de cross au haras du Pin / © Philippe Millereau / KMSP
L'épreuve de cross au haras du Pin / © Philippe Millereau / KMSP

Le directeur du concours complet se réjouit aussi du bon fonctionnement de la technologie innovante mise en place pour la collecte et l'affichage des résultats. Le système informatique a parfaitement fonctionné.
Autre point de satisfaction ; la qualité de la piste de cross au haras du Pin, qui est très bonne, "et qui le sera encore plus dans un an", explique Jean-Marc Varillon.  
Un point perfectible cependant : le système des accréditations, qu'il va falloir améliorer : "On a une marge de progression". 

 / © LQ, France 3 Basse-Normandie
/ © LQ, France 3 Basse-Normandie
"L'an prochain c'est la coupe du monde de foot"

Jean-Marc Varillon est confiant, malgré la particularité de l'exercice : "Les JEM 2014, c'est one shot, c'est donc plus difficile". 
Satisfaction également du côté du Directeur général du Comité d'organisation, mais pas d'euphorie. 
"Ce concours de préparation, explique Fabien Grobon, ça met en tension les équipes, ça fait bosser les gens en pression, c'est super. Mais en 2014, ce sera une autre dimension. Là on vient d'organiser un match de foot de CFA, l'an prochain on organise la coupe du monde !". 

Et l'organisateur en chef de rappeler la devise des cavaliers : "Calme, en avant, et droit ". 
Tout droit, même, jusqu'en août 2014, pour des Jeux uniques et inédits en Basse-Normandie, et que chacun espère réussis ...

Lien vers le site officiel des JEM 2014

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus