Jeux équestres mondiaux : des tests grandeur nature à un an des épreuves

A presque un an du coup d'envoi des Jeux équestres mondiaux, le comité d'organisation teste quatre sites qui accueilleront les épreuves. 700 bénévoles sont mobilisés pour l'occasion. 

L'épreuve test d'endurance avant les JEM 2014 à Sartilly
L'épreuve test d'endurance avant les JEM 2014 à Sartilly © Philippe Millereau / KMSP
C'est une nouvelle étape avant le grand rendez-vous de 2014: une répétition grandeur nature sur les quatre sites des jeux, pour tester l'organisation et sa capacité à être à la hauteur de cet événement international.
Des épreuves préparatoires ont lieu jusqu'au 25 août prochain, elles sont de niveaux inférieurs à celles prévues en 2014 mais vont permettre aux équipes de se tester.
Trois disciplines sont sous la loupe du comité sur quatre sites: 

-A Sartilly dans la Manche: l'endurance
-Au haras du Pin dans l'Orne: le cross et le concours complet
-A centre équestre de Caen-SHUC : concours complet 
-Hippodrome de Caen: l'attelage (du 23 au 25 août)
lvl
lvl © France 3

Ces épreuves se déroulent sans public, l'objectif des organisateurs est de tester, organisation générale entre les équipes; les aspects sportifs (déroulement des compétitions, accueil des délégations, aménagement des sites et enfin le volet technologique : chronométrage et résultats. 

Près de 700 bénévoles sont également à l'oeuvre pour anticiper les couacs et s'assurer que la mécanique des JEM 2014 sera parfaitement huilée.

Reportage au haras du Pin, dans l'Orne, sur le parcours du cross, Laétitia et Cyril Duponchel  (Intervenants Fabien Grobon, directeur général du comité d'organisation des Jeux équestres mondiaux 2014 et Laurent Cellier, directeur des sports des Jeux équestres mondiaux)
Reportage sur l'épreuve d'endurance à Sartilly (Manche) de Patrick Mertz et Matthieu Bellinghen 






Poursuivre votre lecture sur ces sujets
équitation cheval sport c sports
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter