• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Coupe de la Ligue : Malherbe éliminé sèchement contre Auxerre

© Gary Dagorn
© Gary Dagorn

Le Stade Malherbe quitte la Coupe de la Ligue après avoir perdu 3-0 contre Auxerre devant son public. Les caennais n'ont pas démérité mais ont cruellement manqué de réalisme devant le but adverse.

Par Gary Dagorn

Il en est donc fini de la Coupe de la Ligue cette saison pour le Stade Malherbe. Après un premier tour intéressant et séduisant contre le FC Metz il y a trois semaines, Caen s'incline à domicile sur le score sans appel de 3-0. Pourtant, l'issue n'était pas écrite d'avance tant les joueurs de Patrice Garande ont multiplié les occasions.

Dès les premières minutes de jeu, Caen applique la recette qui lui réussit depuis le début de saison : un pressing fort, un bloc qui joue très haut, une récupération efficace au milieu de terrain et une animation offensive qui utilise la profondeur et les couloirs pour surprendre la défense adverse. Les auxerrois ne voient pas le jour pendant la première demie-heure et n'arrivent pas à sortir le ballon de leur moitié de terrain tant les caennais pressent. Mais même si ces derniers multiplient les appels et les centres, ils ne marquent pas. Les Malherbistes font tourner le ballon, changent d'aile, mais frappent peu tant la défense auxerroise fait bloc et n'offre aucun espace aux caennais. Livio Nabab à gauche et Mathias Autret ont beau se battre sur leurs couloirs, ils ne trouvent pas la faille. Quand, à la 30ème minute de jeu, Auxerre part en contre, Paul-Georges Ntep, petit phénomène Camerounais de 21 ans, prend la balle sur le couloir gauche puis face à deux joueurs caennais repique soudainement dans l'axe, frappe à 22 mètres et marque en pleine lucarne. 1-0, douche froide pour Malherbe, puni sur la seconde frappe adverse seulement.

Dominer n'est pas gagner


Les joueurs de Patrice Garande ne se découragent pas pour autant et continuent à pousser. À la 45ème minute de jeu, à la suite d'une partie de billard dans la surface auxerroise, Nabab pousse le ballon dans les filets mais le but est refusé pour un hors-jeu. La seconde mi-temps commence comme la première avait commencé : Caen pousse Auxerre dans ses retranchements et garde la possession du ballon. Mais les mêmes problèmes d'efficacité persistent. Dans les 20 derniers mètres, Malherbe balbutie son football : des centres adressés à personne, un manque de combinaison flagrant et peu de frappes directes. Une dizaine de corners inexploités, des centres non repris, une frappe sans danger de Nabab à la 52' et un retourné spectaculaire mais peu dangereux de Agouazi constitueront le gros des occasions caennaises.

Jonathan Kodjia face à Marco Ramos sur le couloir droit. / © Gary Dagorn
Jonathan Kodjia face à Marco Ramos sur le couloir droit. / © Gary Dagorn

Et puis, au fur et à mesure de la seconde mi-temps, les organismes s'éteignent et la domination caennaise s'efface lentement. À la 76ème minute, sur le deuxième corner auxerrois du match, Coulibaly prend le dessus et marque d'une tête puissante. 2-0 pour Auxerre, qui fait preuve d'une froide efficacité. À partir de là, Caen n'existe plus. Dans le temps additionnel, l'auxerrois Sammaritano mène un ultime contre, et marque le troisième but après s'être débarrassé de Nicolas Seube.

76' : Coulibaly marque le but du 2-0 d'une tête puissante / © Gary Dagorn
76' : Coulibaly marque le but du 2-0 d'une tête puissante / © Gary Dagorn

La leçon de réalisme était claire


3-0, le score est très sévère pour une équipe caennaise qui ne manquait ni de souffle ni de jeu. Mais la leçon de réalisme est claire : dominer n'est pas gagner. Pour Felipe Saad, "on n'a pas su utiliser nos armes de la meilleure des façons pour les contrarier". Un constat partagé par son entraîneur, Patrice Garande : "On n'a pas été efficace ni offensivement ni défensivement. Pour gagner les matchs, il faut faire plus." "En première mi-temps, j'ai vu l'équipe telle que je voulais la voir. Il y a eu des prises de risques" se rassure Garande. Maintenant, l'objectif est de se montrer efficace: "Il faut être plus tueur".

Concernant la Coupe de la Ligue, l'objectif d'atteindre le 3ème tour est raté : "je suis déçu pour le club sur le plan financier." Quand on lui demande si une aventure en Coupe n'aurait pas pu pimenter une saison dominée par l'objectif de la montée, Garande répond : "Si, bien-sûr. Mais la Coupe de la Ligue, on sait bien qu'on ne va pas la gagner. On n'a pas besoin de ça." Le propos a le mérite d'être clair : objectif championnat. Rendez-vous est donc pris lundi prochain face à Metz pour la 5ème journée de L2.

Caen 0 - 3 Auxerre

32ème de finale de la Coupe de la Ligue

Stade Michel d'Ornano - 6298 spectateurs
Buts : Ntep (30'), Coulibaly (76'), Sammaritano (90'+2)
Cartons jaunes : Agouazi (31'), Seube (81'), Ntep (57'), Ramos (58'), Marester (66')


Compte-rendu du match par Florent Turpin

 

DMCloud:99753
Foot: Caen éliminé de la coupe de la ligue par Auxerre

 

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus