• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Bellême: des cartes postales pour réapprendre le goût d'écrire

1400 écoles participent à la seconde édition de la semaine de l'écriture, comme ici à Bellême
1400 écoles participent à la seconde édition de la semaine de l'écriture, comme ici à Bellême

A l'heure des mail et des SMS, la semaine de l'écriture tente de redonner aux jeunes le goût de l'écriture manuelle. Une idée d'un fabricant de cartes postales à Bellême.

Par Christophe Meunier

"Ça part du cerveau, ça passe par la colonne vertébrale, ça fonctionne dans tout notre être et après ça sort au bout des doigts et là, on a la communication entre le spirituel et le manuel et ça c'est extraordinaire". Quand Bernard Bouvet parle de l'écriture, il prend des accents lyriques et des étoiles brillent dans ses yeux. Il faut dire que c'est un peu son fond de commerce. Bernard Bouvet fabrique des cartes postales à Bellême depuis 40 ans et préside l'union professionnelle de ce secteur d'activité. A l'heure des mails et des SMS, l'homme d'affaire ornais a voulu donner le goût de l'écriture manuelle à la jeune génération. Ainsi est née la semaine de l'écriture, une semaine qui vit cette année sa seconde édition. Cette opération nationale est soutenue par le ministère de la culture. 1400 écoles y participent. avant la fin de la semaine, 150 000 enfants auront envoyé une carte postale à un de leurs proches.


Reportage de Damien Migniau et Jean-Pierre Bonnefon
Intervenants:
- Thierry Jean, directeur de l'école privée Saint Michel
- Bernard Bouvet, président union professionnelle de la carte postale


Semaine de l'écriture à Bellême


Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus