Cet article date de plus de 7 ans

Le Havre : vers un report du départ de la transat Jacques Vabre

Ce vendredi matin, l’organisation de la course a analysé les conditions météo et envisagé une possible modification du programme. De son côté, le syndicat CGT organise dimanche une manifestation et lance un appel à la grève des employés du port

Encore 24h de suspense

Ce sont les prévisions météo qui préoccupent  skippers et organisateurs de la transat Jacques Vabre. L’arrivée par l’ouest d’une nouvelle perturbation risque bien de perturber, comme il y a deux ans, le départ des bateaux.
Au Havre ce vendredi matin, lors d’une conférence de presse, le directeur de course a précisé que :

 le départ ne pourra se faire que si la situation météo est favorable et claire. Pour l’instant la tendance générale est quand même relativement pessimiste."


L’organisation veut se donner le temps de la réflexion et ne prendra "une décision de départ" que demain samedi en milieu de matinée.

VIDEO : les explications de Manfred Ramspacher, directeur Sportif de la Transat Jacques Vabre. (Interview : Karima Saïdi et Anne-Laure Meyrignac / France 3 Le Havre-Baie de Seine)
##fr3r_https_disabled##
01/11/2013_point transat

 

Préavis de grève et manifestation

Aux incertitudes de la météo, un autre paramètre risque fort de perturber le départ prévu ce dimanche 3 novembre : un appel à la grève lancé par le syndicat CGT du port.
Par ailleurs les unions locales CGT du Havre et d’Harfleur  appellent dans un communiqué  "les  salariés de toutes entreprises  que ce soit du public comme du privé,  privés d’emploi et retraités,  à se rassembler à l’action du dimanche 03 novembre dès 8h00, jour de départ de la  Transat, en lien, avec les travailleurs portuaires et pompiers, mais aussi en solidarité avec les entreprises en difficulté sur l’agglomération havraise, ou des  menaces de fermetures et de suppressions d’emplois sont en cours". 

Dans un communiqué de presse, le syndicat précise sa position avec fermeté : 

La CGT prend ses responsabilités, il est dommage d’en arriver là, mais la situation l’exige, la balle est dans le camp des autorités diverses…

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transat jacques vabre baie de seine